Navigation – Plan du site
Les manuscrits de la Bible historiale

Préface de 1297 : Ou commence la Bible historiaux ou les histoires escolastres, c’est le proheme de celui qui mist cest livre de latin en françois

Notes de l’auteur

Transcription établie dans Xavier-Laurent Salvador, Vérité et Écriture(s), Paris, Honoré Champion, 2007, p. 154, d’après le manuscrit 5057 de la Bibliothèque de l’Arsenal.

Texte intégral

Afficher l’image
Crédits : Assemblée nationale - Service de la Bibliothèque et des Archives

1Pour ce que le deable qui chascun jour empesche destourbe et enordut les cuers des hommes par oyseuse et y met las qu’il a tendus pour nos entre[r] en noz cueurs come cil qui onc ne cesse de gaitier comment il nous puisse mener a peschier pour nos ames mener en son puant enfer avec lui, est il mestier a nous de clers et prestres de sainte église qui devo[n]s estre lumiere du monde que nous apres nos heures et noz oroisons ented[i]ons a aucune bonne euvre faire, si que li peres des dampnez de deable quant il nous vient assaillir de ses ordes temptacions ne noz tinsse oyseux p[ar]quoy il ait a[s]choison de legierement entrer en noz cueurs et nous face cheoir en pechie e[t] premieremen par pensee et apres p[ar] euvre. Si devons lui toutes fo[i]s en fuir oyseuse et entendre toujours a faire aucune bonne euvre qui a Dieu plaise et au Deable soit co[n]traire et ennuyeuse. Et pource que le deable qui m[ou]lt de fois m’a fait pescher par oyseuse ne me puit mais trouver, mais toujours esloigné d’aucune bonne euvre qui a Dieu plaise, ay je qui sui pr[e]stres et chanoines de saint Piere d’Ayre de l’Arcevecschie de Trement a la loenge de Dieu et de la Vierge Marie et de tous les saints et aprés au prouffit de tous ceulx qui ceste euvre verront, et a la requeste du mien et penal ami qui moult desire le prouffit de mon ame, translaté les livres historiaux de la Bible en latin en romans en la maniere que le Maistre en traite es histoires les escolastres en lessant des histoires ce dont il n’est mie mestier de translater en faisant plaienement les textes des livres historiaux de la Bible.

2Sy pri a tous ceulx qui ces translations liront que s’il i a aucune chose a reprendre en l’ordon[n]a[n]ce du romans qu’il me aient excuse, car sur l’ame de moy je n’y ay riens mis ny adjousté fors pure verite, si comme je l’ay trouvé ou latin de la Bible et des Histoires les escolastres. Et qui les vouldroit regarder or y pourroit certainement trouver la pure verite de toutes nos translations coment je les traiz du latin mot a mot ainsi comme je l’ai racompté. Sy rens grace a Dieu de le pare de vie et de la sante et de tant de sens qu’il m’a presté tant que j’ay si grant euvre et si sante parfaite et accomplie. Et prie a tous ceulx qui l’orront qu’il veuillent a Dieu pour moy et por cellui qui pour amour je semps qu’il nous vueille tenir en sons saint service. Et apres noz mors nous doint regner avec les saints en Paradis. Cil qui vit et regne et regnera sans fin po[u]r les siecles et les siecles, Amen.  

3E[n] l’an de grace [mil .cc. et .lxxxxi.] ou moys de [j]unnus auquel je fu nez et eu .xl. ans acomplis commencay je ces translations et les eu faites en l’an de grace [mil .cc. et lxxxxiiii.]. Ou mois de fevrier, en l’an de grace .mil. deux cens nonante et sept (sic), ou jour saint Remy fu je elleü et fait doyen de Saint Père d’Ayre dont je fu estoie chanoines, si comme devant est dit.

4Cy doit on scavoir que j’ay translaté les livres historiaux de la Bible selon le texte de la Bible et selon histoires les escolastres, si comme devant est dit. Sy ay escript le texte de la Bible premierement de grosse lettre et puis après en ordonnant les histoires de plus deliee lettre un pou. Et quant il y a pou a exposer par histoires, je les ay mises en glose et ay poursuy mon ouvrage en ceste manière jusques a la fin. À mon commencement soit la grace du Saint Esprit et l’aide de la Beneïte Vierge Marie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Préface de 1297 : Ou commence la Bible historiaux ou les histoires escolastres, c’est le proheme de celui qui mist cest livre de latin en françois », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 03.2 | 2009, mis en ligne le 16 septembre 2009, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://acrh.revues.org/1410 ; DOI : 10.4000/acrh.1410

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org