Navigation – Plan du site

Un « plan Marshall juif » : la présence juive américaine en France après la Shoah, 1944 – 1954

Laura Hobson

Notes de l’auteur

Thèse en histoire contemporaine préparée sous la direction de Nancy Green au Centre d’études nord - américaines, ÉHESS.

Texte intégral

1Soutenance de la thèse le 26 juin 2009.

2Composition du jury

Madame Nancy Green, Directrice d’études, Directrice de thèse,
Madame Catherine Collomp, Professeur émérite, Rapporteur,
Madame Catherine Nicault, Professeur, Rapporteur,
Madame Maud Mandel, Associate professor, Examinateur,
Monsieur Michel Prum, Professeur, Examinateur,
Madame Isabelle Richet, Professeur, Examinateur.

Resumé

3Entre1944 et 1954, les Juifs américains ont envoyé plus de 27 millions de dollars aux Juifs de France pour aider à reconstruire la vie juive après la Shoah. Cette thèse étudie la manière dont cette aide a été reçue par les Juifs de France, en se demandant comment elle a pu influencer la vie juive française dans les années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale. Cette étude permet de contribuer à l’histoire de « l’américanisation » de l’Europe après la Seconde Guerre mondiale, mettant en lumièreune zone d’activité qui jusqu’alors avait été largement négligée par l’historiographie : l’action sociale.Les organisations juives américaines, notamment l’American Joint Distribution Committee (le Joint), servirent de « vecteurs » dans ce processus. On estime que le Joint a aidé 26 000 personnes en France durant la seule année 1944, soit entre 13 et 15 % de la population juive estimée à cette époque. Les activités des autres organisations juives américaines et internationales, dont la Hebrew Sheltering and Immigrant Aid Society (HIAS, connue également sous le sigle HICEM), l’American Jewish Committee, le National Council of Jewish Women, le Jewish Labor Committee, le Congrès juif mondial et la World Union for Progressive Judaism sont également explorées. Les sources exploitées pour façonner notre connaissance de la présence juive américaine en France reflètent l’approche de l’histoire croisée ; les archives privées et publiques en France, en Israël et aux États - Unis, ainsi qu’une soixantaine d’entretiens d’histoire orale nous aident à comprendre la présence juive américaine dans sa complexité, à travers de multiples perspectives.

Abstract

4From 1944 through 1954, American Jews channeled over 27 million dollars to the Jews of France to help rebuild Jewish life after the Shoah. This dissertation questions the nature and reception of this aid by the Jews of France, and in particular, asks how it influenced French Jewish life in the years following the war. This study contributes to our understanding of the “Americanization” of Europe after World War II, highlighting an area of activity that has received little scholarly attention: the social sector. American Jewish organizations, in particular, the American Joint Distribution Committee (the JDC), served as “vectors” in this process. In France, the JDC supported 72 % of the expenses of Jewish welfare organizations in 1946, 54.5 % of these costs in 1949, and 40 % in 1952. It is estimated that the JDC aided 26.000 individuals in France in 1944 alone, which represents between 13 and 15 % of the estimated Jewish population at this time. The activities of other American and international Jewish organizations, including the Hebrew Sheltering and Immigrant Aid Society, the American Jewish Committee, the National Council of Jewish Women, the Jewish Labor Committee, the World Jewish Congress and the World Union for Progressive Judaism are also explored. The sources that have been used to construct our knowledge of the American Jewish presence in France reflects the histoire croisée method; public and private archives in France, Israel and the United States, in addition to sixty oral history interviews, help us understand the American Jewish presence in its complexity, through a variety of perspectives.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Laura Hobson, « Un « plan Marshall juif » : la présence juive américaine en France après la Shoah, 1944 – 1954 », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2009, mis en ligne le 07 mai 2010, consulté le 26 juin 2017. URL : http://acrh.revues.org/2193 ; DOI : 10.4000/acrh.2193

Haut de page

Auteur

Laura Hobson

Laura Hobson Faure est actuellement research fellow dans l’Unité mixte international (New York University/CNRS) Transitions, et fait des recherches sur les divers modèles de reconstruction des Juifs de France après la Shoah. Elle enseigne les études américaines à l’École Polytechnique et a récemment publié « L’immigration des Juifs d’Algérie en France métropolitaine. L’occasion pour les Juifs français de recouvrer leur indépendance face au judaïsme américain dans la France d’après - guerre ? » (Archives juives. Revue d’histoire des Juifs de France, n° 42/2, 2009).
laurahobson [arobase] hotmail [point] com

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org