Navigation – Plan du site

La Reggenza et les autorisations : l’application des lois sur les fidéicommis et la mainmorte dans la Toscane des Lorraines (1737-1765)

Lara Marchi

Texte intégral

1Date de soutenance : le 19 décembre 2009 à l’ÉHESS 54 Boulevard. Raspail, Paris.

2Composition du jury

Monsieur Gérard Delille, Directeur d’études à l’éHESS (Directeur de thèse),
Monsieur Eric Brian, Directeur d’études à l’ÉHESS et Directeur scientifique adjoint de l’INSHS du CNRS,
Monsieur Marcello Verga, Professeur à Université de Sciences Politiques« Cesare Alfieri » de Florence,
Monsieur Paolo Malanima, Directeur de l’Istituto di Studi sulle Società del Mediterraneo du CNR de Naples et Professeur d’histoire économique à l’Université « Magna Grecia » de Catanzaro.

Résumé

3L’étude s’insère dans le contexte politique et institutionnel du Grand - Duché de Toscane gouverné à partir de 1737, après l’extinction des Médicis, par la famille des Lorraines.
Il s’intéresse tout particulièrement à l’analyse de l’application de deux lois publiées par ce nouveau gouvernement au milieu du xviiie siècle, celle sur les fidéicommis (1747) et celle sur la mainmorte (1751).
La recherche a été menée à partir de la réalisation de deux bases de données dont les informations proviennent des centaines de suppliques, envoyées au Consiglio di Reggenza après la publication des lois, car leur application était centrée sur un mécanisme de contrôle exercé à travers l’autorisation souveraine aux requêtes des sujets.
L’objectif de ce travail a été de saisir ce qui nous apparaît être, par rapport au passé, une nouvelle forme de contrôle politique sur la société, celle d’un État de police. A conclusion de notre recherche, on a relevé que le nouveau gouvernement a été plus enclin au recueil des informations que à la réalisation des reformes. Cependant la Reggenza a finis pour constituer un important passage et point de départ pour l’époque de Pietro Léopoldo.

Abstract

4The Reggenza and the authorisations : the application of fideicommissum and mainmort laws in Lorrain's Tuscany (1737-1765).
This study places itself in the political and institutional context of Tuscany’s Grand Duchy, governed by Lorrrain’s sovereigns, after the extinction of Medici’s dynasty in 1737.
It is mostly focalized on the application of two laws issued by the new government at the half of eighteenth century, the first about fideicommissum (1747) and the other regarding the ecclesiastical mortmain (1751).
The research work begins with the realisation of two databases, taking advantage of the informations contained in hundreds of appeals to the Consiglio di Reggenza after the publication of the laws. Their application was indeed founded upon a system of control exercited through the sovereign authorisation.
Aim of this study is to understand what we can define a new – in comparison with Medici’s age – form of political control over the society, the one of a police State. At the end of the research, we have noticed that the new government was more inclined to gather information than to realize reforms. This was however an important passage and the starting point for Peter Leopold’s age.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Lara Marchi, « La Reggenza et les autorisations : l’application des lois sur les fidéicommis et la mainmorte dans la Toscane des Lorraines (1737-1765) », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2009, mis en ligne le 07 mai 2010, consulté le 26 mai 2017. URL : http://acrh.revues.org/2261 ; DOI : 10.4000/acrh.2261

Haut de page

Auteur

Lara Marchi

Lara Marchi a soutenu sa thèse sur le procès d’application des lois sur le fidéicommis et de mainmorte dans la Toscane des Lorraines (xviiie siècle) sous la direction de Gérard Delille.
Actuellement elle travaille à l’élaboration de sa thèse en prévision de la publication, à la réalisation d’un article sur l’application de la loi de mainmorte dans le Port de Livourne (à paraître sur la revue Nuovi Studi Livornesi), et sur un projet concernant l’évolution et importance des mariages consanguins en Italie et en France au xviiie siècle, en collaboration avec Gérard Delille (ÉHESS), Eric Brian (INED) et Daniela Lombardi (Université de Pise).
Quelques thèmes de ses recherches sont : histoires des institutions au xviiie siècle, histoire de la famille (xviiie siècle) et des mariages consanguins.
Lara [point] Marchi [arobase] ehess [point] fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org