Navigation – Plan du site

L’Antiquité dans la guerre au siècle des Lumières, Représentation de la guerre et référence antique dans la France du xviiie siècle

Thierry Widemann

Texte intégral

1Date de la soutenance : le 16 octobre 2009

2Composition du jury
Monsieur Jean - Pierre Bois, professeur honoraire à l’Université de Nantes,
Monsieur Bruno Colson, professeur à l’Université Notre - Dame de la Paix à Namur,
Monsieur Hervé Drévillon, professeur à l’Université Paris I Panthéon – Sorbonne,
Monsieur François Hartog, directeur d’études à l’École des hautes études en Sciences Sociales (directeur de thèse).

Résumé

3L’omniprésence de l’Antiquité au xviiie siècle a naturellement conduit les hommes des Lumières à puiser dans ce monde familier des références pour penser la guerre et la puissance. Au lendemain de la paix d’Utrecht, la réflexion sur la guerre s’inscrit dans la préoccupation d’un équilibre européen à maintenir. Pour penser la puissance et les relations entre États, la référence antique est alors essentiellement sollicitée comme contre - modèle. En revanche, à une époque où les batailles sont souvent indécises, l’Antiquité acquiert un statut de modèle quand il s’agit de restaurer la manœuvre sur le champ de bataille, mais plus encore lorsque le débat s’étend au domaine politique, en amont de la guerre. Les anciennes républiques s’imposent alors comme des références indépassables, et à la fin du xviiie siècle, c’est surtout pour penser l’articulation du militaire et du politique que les hommes des Lumières se tournent vers l’Antiquité. Surgit alors l’image du soldat citoyen, inspirée du légionnaire vertueux des débuts de la République romaine.

Abstract

4Antiquity in war in the age of Enlightenment – Representation of war and Ancient reference in xviiith century France.
The omnipresence of Antiquity in xviiith century Europe naturally led the men of the Enlightenment to draw references in that familiar mindset in order to think about war and power. After the peace of Utrecht the thinking on war focused on maintaining the European balance of power. Regarding power and relations between States, the Ancient reference was then mainly called upon as a counter-model. Still, at a time when most battles were indecisive, Antiquity gained the model status when it was used to help restore battlefield maneuverability, and even more when the military theoretical debate shifted into the political field, prior to war proper. Ancient Republics suddenly became inevitable references and, at the end of the century, Antiquity was mainly called upon by the men of the Enlightenment in order to provide a meeting ground between political and military powers. The figure of the citizen-soldier then rose, based on the figure of the virtuous legionary of the Early Roman Republic.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Thierry Widemann, « L’Antiquité dans la guerre au siècle des Lumières, Représentation de la guerre et référence antique dans la France du xviiie siècle », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2009, mis en ligne le 12 mai 2010, consulté le 25 juin 2017. URL : http://acrh.revues.org/2517 ; DOI : 10.4000/acrh.2517

Haut de page

Auteur

Thierry Widemann

Chargé d’études en histoire à l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (IRSEM) thierry Widemann effectue des recherches portant principalement sur l’histoire de la guerre à l’époque moderne et plus généralement sur l’histoire de la pensée stratégique.
Publications récentes et en cours :
« La réhabilitation de la manœuvre au xviiie siècle », dans La Manœuvre et la guerre, Héritages et renouveau, sous la direction de Christian Malis, aux Éditions Économica, 2009 ;
L’Art du piège, Ruses, stratagèmes et guérillas, des origines au xxie siècle, à paraître à la Documentation française ;
La Guerre des Lumières, à paraître aux Éditions Tallandier.
thierry [point] widemann [arobase] yahoo [point] fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org