Navigation – Plan du site

Les voyages du récit. Culture écrite et expansion européenne à l’époque moderne : le cas de la Compagnie Hollandaise des Indes Orientales

Adrien Delmas

Texte intégral

1composition du jury

2Monsieur François Hartog, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Directeur,
Monsieur Romain Bertrand, Fondation Nationale des Sciences Politiques,
Monsieur François-Joseph Ruggiu, Université de Paris IV-Sorbonne,
Monsieur Jean-Frédéric Schaub, École des Hautes Études en Sciences Sociales,
Monsieur Nigel Worden, University of Cape Town.

3Thèse soutenue le 1er juillet 2010

Résumé

4Pour saisir les relations multiples qui se sont nouées entre la culture écrite et l’expansion européenne à l’époque moderne, une série d’explorations a été menée autour de la Verenigde Oostindische Compagnie (VOC), la Compagnie Hollandaise des Indes Orientales, fondée en 1602. Dans le contexte de rupture du monopole ibérique sur les Indes au tournant du XVIIe siècle, l’écrit, que ce soit les cartes géographiques, les journaux de bord ou les descriptions des pays extra-européens, se dotait d’une dimension politique majeure qui faisait de lui le garant des prises de possession outre-mer. Mais la volonté de contrôler les connaissances sur les mondes non-européens aboutit très rapidement à des rapports conflictuels entre la VOC et le monde du livre, et décida la Compagnie à intervenir pour interdire la publication de tout ce qui touchait à son domaine réservé, du Cap de Bonne Espérance au détroit de Magellan. En parallèle, elle eut à cœur de développer son propre dispositif de l’écrit pour la navigation de ses flottes et l’administration à distance de ses possessions. Au sein de ce dispositif strict et secret de l’écrit, la volonté de savoir désintéressée, à l’aune de laquelle les innombrables récits produits par l’expansion européenne de l’époque moderne ont trop souvent été lus, n’avait pas sa place.

Abstract

5In order to understand the relations established in early modern times between written culture and European expansion, several explorations have been conducted around the Verenigde OostIndische Compagnie (VOC), the Dutch East India Company, founded in 1602. By the turn of the 17th century, while the Iberian monopoly on trade with the Indies was ending, written documents – be they geographical maps, logbooks or descriptions of non-European countries – acquired a major political dimension, so much so that they became guarantors of overseas appropriation. But the desire to control knowledge concerning the non-European worlds rapidly brought about conflicts between the VOC and the printing world and urged the Company to intervene in order to prevent publications of anything touching upon its reserved domain, from the Cape of Good Hope to the Strait of Magellan. Meanwhile, the Company was intent on setting up its own writing system for the sailing of its ships and long-distance administration of its possessions. Considering this strict and secret writing system, the sole will to knowledge, from the standpoint of which the countless writings produced by early modern European overseas expansion have too often been read, hardly had a place.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Adrien Delmas, « Les voyages du récit. Culture écrite et expansion européenne à l’époque moderne : le cas de la Compagnie Hollandaise des Indes Orientales », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2010, mis en ligne le 16 mai 2011, consulté le 23 août 2017. URL : http://acrh.revues.org/3944

Haut de page

Auteur

Adrien Delmas

Adrien Delmas est docteur en histoire de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris, est chercheur post - doctorant de l’Institut Universitaire Européen, Florence. Ses recherches consistent à croiser l’histoire impériale et l’histoire de la culture écrite à l’époque moderne, de façon à réévaluer le rôle fondamental que les nombreuses situations d’échange culturel consécutives au désenclavement planétaire du XVIe siècle ont joué dans la détermination de nos rapports modernes à l’écrit. Récemment, il a publié Written Culture in a Colonial Context. Africa and the Americas, 1500-1900, Cape Town/Leiden, UCT Press/Brill, 2011. Il a enseigné à Sciences-Po, Paris et à l’Université de Cape Town, Afrique du Sud.
delmas [point] ehess [point] fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org