Navigation – Plan du site

La victoire triste ? : Espérances, déceptions et commémorations de la victoire dans le département du Puy–de-Dôme en sortie de guerre (1918-1924)

Aline Fryszman

Notes de l’auteur

Thèse CRH–AHMOC, sous la direction de Stéphane Audoin-Rouzeau

Texte intégral

1Composition du jury

Monsieur Stéphane Audoin-Rouzeau (Directeur de la thèse, ÉHESS),
Monsieur Jean-Jacques Becker (Paris Ouest Nanterre),
Monsieur Mathias Bernard (Université Blaise Pascal – Clermont-Ferrand II),
Monsieur Jean-François Chanet (Université Lille III),
Monsieur Christophe Prochasson (Président du jury, ÉHESS)

2Mention très honorable avec félicitations du jury

3Thèse soutenue le 8 décembre 2010

Résumé

4La victoire de 1918 est analysée à l’échelle du département du Puy-de-Dôme jusqu’en 1924, quand la Conférence de Londres tente de régler la question des réparations. Elle est une victoire de la nation plus que de la République. Elle est porteuse d’immenses attentes très vite déçues. Les temporalités de la sortie de guerre insistent sur la remobilisation de l’opinion au début de 1918, puis, après la victoire, sur la démobilisation très lente et inégale de l’opinion, remobilisée à nouveau en 1923 au moment de l’occupation de la Ruhr. La sortie de guerre est ritualisée par d’intenses pratiques festives et commémoratives : fêtes de la victoire, du retour des combattants, réinhumations, cérémonies de la Toussaint, inaugurations de monuments aux morts. La victoire a provoqué une formidable liesse mais elle est devenue une victoire triste associée au deuil et aux sacrifices. Elle fait obstacle à une démobilisation culturelle toutefois engagée. Le sens de la victoire est devenu conflictuel.

Abstract

5The sad Victory ? : Victory hopes, disappointments and commemorations in Puy-de-Dôme department at the time of exit from war (1914-1918).The 1918 victory is studied at the level of the Puy-de-Dôme department until 1924, when the London conference attempted at settling the "compensations" issue. It was seen more as the Victory from the Nation, rather than the one from the Republic. It meant huge expectations which quickly disappointed bitterly many a person. The time span over the exit from war insists on how the public opinion felt in early 1918, as well as on the slow and uneven remobilization of the public opinion after the Victory. It was remobilized in 1923 when the Ruhr was occupied. The exit from war is ritualized by huge festive and commemorating events, such as Victory Day, the soldiers coming home, re-inhumations, the November ceremonies as well as War Memorials unveilings.
The Victory was synonymous with great jubilation, but it turned out to be a sad Victory related to mourning and sacrifices. It hinders the cultural demobilization which was still under way. The meaning of the term "Victory" has become conflictual.

Haut de page

Documents annexes

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Aline Fryszman, « La victoire triste ? : Espérances, déceptions et commémorations de la victoire dans le département du Puy–de-Dôme en sortie de guerre (1918-1924) », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2010, mis en ligne le 16 mai 2011, consulté le 26 février 2017. URL : http://acrh.revues.org/3974

Haut de page

Auteur

Aline Fryszman

Agrégée d’histoire, Aline Fryszman est enseignante au Lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand et chargée de cours à l’Université Blaise Pascal–Clermont-Ferrand II (TD d’histoire contemporaine de Licence 2 ; préparation aux Concours, formation initiale et continue des enseignants à l’IUFM)
Ses travaux de recherche actuels  portent sur - La Première guerre mondiale : Histoire politique, culturelle, anthropologie historique
Les temporalités de la sortie de guerre dans les années 1920 et 1930 : évolution des représentations de la victoire et du conflit, mobilisation et démobilisation culturelle, pratiques festives et commémoratives, évolution du républicanisme.
- La Première dans la Seconde guerre mondiale : Les représentations de la victoire de 1918 en 1939-1940.
aline [point] fryszman [arobase] free [point] fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org