Navigation – Plan du site

Les Transformations de l’armée romano-byzantine (IIIe-VIe siècles apr. J.-C.) : le paradigme de la bataille rangée

Sylvain Janniard

Notes de l’auteur

Ce travail de thèse a été réalisé au sein du CRCSA, intégré ensuite à l’UMR 8210-ANHIMA.

Texte intégral

1Composition du jury

Monsieur Jean-Michel Carrié, directeur de thèse, directeur

d’études, ÉHESS,
Monsieur Pierre Cosme, professeur, université de Rouen,
Monsieur Geoffrey Greatrex, professeur associé, université d’Ottawa (Canada),
Monsieur Yann Le Bohec, professeur, université de Paris IV,
Monsieur Patrick Le Roux, professeur émérite, université de Paris XIII,
Monsieur Giusto Traina, professeur, université de Rouen.

La thèse a obtenu la mention très honorable avec félicitations du jury.

2Thèse soutenue le 13 décembre 2010

Résumé

3L’étude a pour objet les transformations de l’armée romano-byzantine, pour la période qui couvre les IIIe-Ve siècles dans la partie occidentale de l’Empire romain et jusqu’au VIe siècle pour sa partie orientale. Celles-ci sont examinées à travers le prisme de la bataille rangée, elle - même analysée aux différentes échelles de son déroulement : des conditions présidant à sa survenue, jusqu’à son issue, en abordant aussi l’encadrement, le rangement et les évolutions des troupes, leurs modes de combat enfin. La pression exercée par les peuples extérieurs a bouleversé dès le IIIe siècle les choix stratégiques de l’Empire, tandis que les transformations de l’armement et de l’organisation interne des unités paraissent étroitement liées aux renouvellements tactiques alors constatés. Les interrogations que soulèvent ces mutations reçoivent ici des réponses à l’aide d’un réexamen de documentations jusqu’alors traitées isolément, les sources textuelles (histoires et traités tactiques, qui retrouvent toute leur valeur) au même titre que les sources documentaires ou le matériel archéologique. Confrontée à des menaces militaires renforcées mais diffuses, l’armée romaine améliore ses techniques d’acquisition du renseignement tout en n’hésitant plus à recourir à des stratégies indirectes. L’adaptation aux nouvelles conditions tactiques passe par une coordination plus étroite entre les diverses armes sur le champ de bataille, et, au sein de celles-ci, entre les différentes spécialités ; elle implique aussi un renouvellement de la disposition en ligne de l’infanterie, inspirée de la phalange hellénistique, et nécessitant la multiplication des charges tactiques ; elle induit enfin une réévaluation de la place tenue par la cavalerie et l’archerie sur les théâtres d’affrontement. In fine, le maintien d’une capacité élevée à manœuvrer témoigne des qualités préservées du commandement, et montre qu’il est difficile de trouver une explication militaire à la disparition de l’Empire romain en Occident.

Abstract

4The study deals with the transformations of the Romano-Byzantine army, for the period which covers the 3rd till the 5th c. in the western part of the Roman Empire and until the 6th c. for its oriental part. These are examined through the prism of the pitched battle, itself analyzed through the various scales of its progress, from its circumstances up to its outcomes, and also through the hierarchy and the dispositions of the troops, their evolutions and their way of fighting. From the 3rd c. on, the pressure exercised by the foreign peoples upsets the strategic choices of the Empire, whereas the transformations of the armament and of the internal organization of the units seem strictly connected to the tactical renewals then noticed. Confronted with strengthened but diffuse military threats, the Roman army improves its techniques of acquisition of information, and doesn’t hesitate any more to resort to indirect strategies. The adaptation to the new tactical conditions passes by a narrower coordination between the various weapons on the battlefield, and, within these, between the various specialities. It also implies a renewal of the arrangement in lines of the infantry, modelled on the Hellenistic phalanx, and requiring the increase in number of the tactical ranks. It leads finally to a revaluation of the place held by the cavalry and the bowmenon the battlefield. In fine, the preservation of a strong capacity to manoeuvre shows the qualities of the commanders, and shows also the difficulty to find a military explanation for the fall of the Western Roman Empire.

Haut de page

Documents annexes

  • Table des matières
  • Discours de soutenance
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sylvain Janniard, « Les Transformations de l’armée romano-byzantine (IIIe-VIe siècles apr. J.-C.) : le paradigme de la bataille rangée », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2010, mis en ligne le 16 mai 2011, consulté le 26 février 2017. URL : http://acrh.revues.org/4005

Haut de page

Auteur

Sylvain Janniard

Tout en continuant ses activités d’enseignant en histoire romaine à l’université Paris-Sorbonne en tant que PRAG, et en préparant pour la BEFAR la publication de sa thèse, Sylvain Janniard est associé à deux programmes de recherche : « Soldats, civils et barbares dans l’empire romain » de l’UMR 8210 (ANHIMA), et « Réformer la cité et l’Empire. Initiative et processus de décision » de l’École Française de Rome, institution dont il a été membre entre 2003 et 2006. Ces participations lui permettent à la fois de continuer à valoriser, dans diverses manifestations scientifiques, les résultats de son travail de thèse et de poursuivre l’établissement des bases d’un projet postdoctoral portant sur les transformations des sociétés frontalières dans les Balkans occidentaux au Ve siècle apr. J.-C. Informations bio-bibliographiques sur :
http://www.paris-sorbonne.fr/IMG/pdf/JANNIARD_Sylvain.pdf.
sylvain.janniard [arobase] club-internet [point] fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org