Navigation – Plan du site

La trame et le drame : la pensée économique du Prêtre António Vieira

Paulo Assunção

Texte intégral

1Composition du jury:

Madame Charlotte de Castelnau ;
Monsieur Jose Eduardo Franco ;
Monsieur Luis Felipe Alencastro ;
Monsieur Pierre-Antoine Fabre ;
Monsieur Bernard Vincent, directeur de thèse (ÉHESS).

2Thèse soutenue le 13 janvier 2012

Résumé

3La proposition de ce travail a été l’oeuvre de Pe. António Vieira, en particulier les lettres et les serments, considérant le discours et les présupposés économiques présentés par le religieux pour la nation portugaise et les terres coloniales, mettant en relief les propositions élaborées pour garantir la souveraineté de la nation lusitanienne et la légitimité de la dynastie de Bragança. António Vieira émerge comme un des exposants les plus marquants de l’époque, qui représente l’intérêt d’une bourgeoisie qui défendait l’adoption d’une politique de négociation de paix avec les outres royaumes ennemis. Vieira s’est servi de la chaire pour effectuer un discours politique et économique qui émergeait du message religieux. Dans ce sens, notre objectif a été de comprendre le discours dense de Pe. António Vieira à partir du contexte historique et des structures sociales du XIIe siècle captant l’imbrication de la religiosité, de la politique et de l’économie dans la pensée du religieux. António Vieira, en tant que prédicateur, conscient du fait qu’il doit persuader, élaborait avec soin une argumentation, même quand à des situations déterminées il devra se surpasser de la liberté évangélique. Ses propositions retraçaient le positionnement du religieux sur les formes de richesses et sur les autres thèmes en quoi la société s’est enveloppée. Doté d’un esprit subtile, Vieira a démontré être un grand négociateur en questions politiques et aussi habile dans la défense des idées à caractère économique, visant les intérêts de Portugal, de la Compagnie de Jésus et de l’église. Pour cela, il a recouru aux divers mécanismes, inclusivement la chaire. L’éloquence des serments est substituée dans les missives par une argumentation dense. Dans le discours de Vieira, le contenu social émerge à tout moment, marquant les idées économiques en vigueur à l’époque. Cependant, on doit observer que les positions du religieux ne se sont pas maintenues constantes, en passant par divers stages, réflexe d’un mûrissement et d’une vision qui, pour peu, a eu beaucoup de contours très amples. Les idées défendues par le religieux n’ont pas constituées un traité, bien qu’elles aient eu une élaboration cohérente, ce qui empêche une construction séquentielle et linéaire de sa pensée. Au contraire, le religieux fournit de façon disséminée, des fragments d’une pensée complexe qui a été recomposée pour la compréhension de son signifié et articulation avec le contexte dans lequel elle a été produite. Dans ce sens, la réunion des idées sur l’économie de Pe. António Vieira permet de comprendre une pente de la pensée économique qui traçait le contour dans la seconde moitié du XVIIe siècle

Abstract

4This dissertation thesis proposal was to analyze priest Antonio Vieira’s work especially the letter and sermons, considering the discourse and the economic purposes presented by the religious to the Portuguese nation and the colonial lands, pointing out the proposals elaborated in order to guarantee the Lusitanian nation sovereignty and the Bragança dynasty legitimaty. Antonio Vieira emerges as one of the most remarkable exponent of the period, who represents the interest of a bourgeoisie that defended the adoption of a politics of negotiation and peace with the enemy kingdoms. Vieira used the pulpit to make a politic and economic speech which emerged from a religious message. This way, our objective was to understand priest Antonio Vieira’s dense discourse from the historical context and the social structures of the seventeenth century taking one processed the superposition of religiosity, politics and of the economy of the religious thought Antonio Vieira, as a preacher, conscious that he should persuade, elaborated a performed with care argumentation, even though in determined situations he had to exceed in the evangelic freedom. His proposals portrayed the religious position concerning the forms of riches and also the other themes in which the society was involved. Endowed with subtle spirit Vieira demonstrated to be a great negotiator of political questions and also able to defend ideas with political meaning, aiming at Portugal, Jesus Company and the church interests. For that, he ran over to various mechanisms, including the pulpit. The sermons eloquence is substituted in the missives by a dense argumentation. In Vieira’s speeches, the social content emerges every time, pointing to the economic ideas in vigour in the period nevertheless, one must observe that the positions of the religious didn’t maintain themselves invariable, passing through many stages, reflection of a ripening and of a vision that, little obtained wider outlines. The ideas defended by the religious didn’t constitute a treaty, neither had a united elaboration, that prevents us to build up in a sequencial and linear way of reading his thought. On the contrary, the religious gives, in a sparse way, fragments of a complex thought that was recomposed the comprehention of its meaning and articulation with the context where it was produced. This way, the joint of the ideas about economy of the Priest Antonio Vieira allows us to understand a slope of the economic thought that one delineates in the second half o the 17th century.

Haut de page

Document annexe

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Paulo Assunção, « La trame et le drame : la pensée économique du Prêtre António Vieira  », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2011, mis en ligne le 03 décembre 2012, consulté le 21 août 2014. URL : http://acrh.revues.org/4485 ; DOI : 10.4000/acrh.4485

Haut de page

Auteur

Paulo Assunção

Paulo de Assunção est titulaire d’un Doctorat en Histoire ibérique à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (ÉHESS-Paris (France)), d’un Doctorat en Histoire Économique et Sociale à l'Université Nova de Lisbonne (Portugal) et d’un Doctorat en Histoire Sociale à l'Université de Sao Paulo. Paulo de Assunção a consacré une grande partie de ses recherches à l'histoire économique et culturelle, à l'architecture, ainsi qu’à l'urbanisme et au tourisme. Il est Professeur à l'Université São Judas Tadeu de Sao Paulo au Brésil.
Mail :assuncao [arobase] prestonet [point] com [point] br

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page