Navigation – Plan du site

« U tirrimotu ranni » : Lectures du tremblement de terre de Sicile de 1693

Stéfano Condorelli

Notes de l’auteur

Thèse organisée en cotutelle entre l’ÉHESS et l’université de Genève.

Texte intégral

1Composition du jury :

Monsieur Maurice Aymar (directeur de thèse) Directeur d’études à l’ÉHESS ;
Monsieur Rémy Baudouï (directeur de thèse) Professeur




2Thèse soutenue le 5 juillet 2011

Résumé

3Cette thèse analyse à travers ses principales facettes le grand tremblement de terre de Sicile de janvier 1693. Elle examine ainsi en particulier : le déploiement de la catastrophe entre les deux principales secousses sismiques (la première le 9 janvier et la seconde le 11 janvier) ; la façon dont les contemporains ont perçu et décrit l’événement ; le retentissement de la nouvelle du désastre à travers la Sicile et l’Europe ; le débat scientifique auquel celui-ci a donné lieu (débat qui, d’une certaine façon, se poursuit jusqu’à aujourd’hui) ; la question des victimes et des destructions (à Catane, par exemple, le séisme provoque la mort de plus de la moitié de la population et l’écroulement de plus de trois-quarts des bâtiments) ; la dimension sociale de la catastrophe (les comportements diversifiés des sinistrés, l’ébranlement de l’ordre établi, la façon dont les populations et les autorités surmontent progressivement le choc du séisme, etc.) ; enfin, l’articulation entre le désastre et la longue réédification urbaine (les seuils psychologiques que les sinistrés doivent franchir avant de se décider à reconstruire les premiers édifices en pierre, les premiers étages, les premières grandes coupoles.
De façon générale, la thèse s’attache à renouveler l’étude de ce grand tremblement de terre – bien moins connu que celui de Lisbonne de 1755 – en mettant particulièrement l’accent sur l’analyse et la comparaison des discours des contemporains.

Abstract

4This thesis analyses the great Sicilian earthquake of 1693 through its main features. It examines in particular: the deployment of the disaster between the two main seismic shocks (the first on the 9th of January and the second on the 11th of January); how the event was perceived and described by its contemporaries; the repercussion of the news of the earthquake throughout Sicily and Europe; the scientific debate initiated by the event (a debate that, in some ways, continues to this day); the issue of victims and destructions (in Catania, for instance, the seism causes the death of more than half of the population and the destruction of more than three-quarters of buildings); the social dimension of the catastrophe (the diverse behaviour of the disaster-stricken people, the shaking of the established order, the way the populations and the authorities gradually overcome the shock of the earthquake, etc.); finally, the articulation between the earthquake and the urban rebuilding (the psychological thresholds that the disaster-stricken people must get over before they are able to reconstruct the first stone buildings, the first floors, the first great cupolas.).
Overall, the thesis strives to renew the study of this great earthquake – not as famous as the one of Lisbon of 1755 – by focusing on the analysis and comparison of its contemporaries’ discourses.

Haut de page

Documents annexes

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Stéfano Condorelli, « « U tirrimotu ranni » : Lectures du tremblement de terre de Sicile de 1693 », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2011, mis en ligne le 04 décembre 2012, consulté le 02 août 2014. URL : http://acrh.revues.org/4571 ; DOI : 10.4000/acrh.4571

Haut de page

Auteur

Stéfano Condorelli

Actuellement chercheur associé à l'Institut des sciences de l'environnement de Genève Stéfano Condorelli mène également une activité de recherche auprès de la Faculté des lettres de Catane. Il travaille sur plusieurs projets d'histoire économique et d'histoire des catastrophes, et projette d’éditer sa thèse.
Voici enfin les articles ou chapitres de livres publiés au cours des dernières années :
- « Dinamiche familiari, economiche e territoriali dei principi di Biscari nel Settecento » : chapitre en cours de préparation pour un ouvrage collectif ;
- « Un caso di ricostruzione vincente sul piano economico : Catania dopo il terremoto del 1693 » : texte en attente de publication, présenté lors du cinquième congrès de l’Associazione italiana di storia urbana : Fuori dall’ordinario, la città di fronte a catastrofi ed eventi eccezionali, Rome, septembre 2011;
- « L’economia della ricostruzione », in Enrico Iachello (dir.), Storia di Catania (III). La grande Catania, Catane, San Filippo editore, 2010;
- « Sviluppi e tendenze dell’economia catanese (XVII XVIII secolo) », in Lina Scalisi, (dir.), Storia di Catania (II). L’identità urbana dall’antichità al Settecento, Catane, San Filippo editore, 2009;
- « Rotte, patroni e mercanti. Note sugli scambi marittimi di Catania alla fine del Settecento », Archivio storico per la Sicilia orientale, 2009 n. 1 [mai 2012];
- « Catania dopo il terremoto del 1693 : qual è l’impatto della ricostruzione sull’economia cittadina? », Archivio storico per la Sicilia orientale, 2009 n. 1 [mai 2012];
- « Le plan de Wren de 1666 et la notion de « modèle » en urbanisme », Les cahiers de l’Aspan, octobre 2008 ;
- « Flavia Piccione, una donna imprenditrice del primo Settecento », Agorà, mars 2007;
- « Le Macchine dell’ingegno : Luisa Luna e l’espansione territoriale dei Moncada (1571-1586) » in Lina Scalisi (dir.),La Sicilia dei Moncada, Catane, San Filippo editore, 2006;
- « The Reconstruction of Catania after the Earthquake of 1693 », Proceedings of the Second International Congress on Construction History, Cambridge, 2006;
- « Flavia Piccione » in Marinella Fiume (dir.), Siciliane : Dizionario biografico, Syracuse, Emanuele Romeo editore, 2006.
Mail : stefanocondorelli [arobase] yahoo [point] it

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page