Navigation – Plan du site

Durer et devenir (fin xixe siècle-milieu xxe siècle)

Une maison de village et son café en Gironde saisis dans le temps courant et dans l’événement à travers papiers, écrits et objets qui y furent laissés
Nathalie Gintzburger

Texte intégral

1Composition du jury :

Monsieur Roger Chartier, Professeur au Collège de France, Directeur d’études à l’ÉHESS ;
Monsieur Daniel Fabre, Directeur d’études à l’ÉHESS ;
Madame Arlette Farge, (directrice de thèse) Directrice de recherche au CNRS ;
Monsieur Jean-François Laé, Professeur de sociologie à l’Université Paris 8 ;
Monsieur Frédéric Rousseau, Professeur d’histoire contemporaine à l’Université Montpellier III ;
Madame Anne-Marie Thiesse, Directrice de recherche au CNRS.

2Thèse soutenue le 2 décembre 2011

Résumé

3L'objet essentiel de la présente étude est né d'un corpus particulier : il n'a rien d'extraordinaire. Dans une maison de village, en Gironde, dans la salle du café qu’elle abrite durant un demi siècle, il a été produit et oublié par des personnes sans aventure, durant plusieurs générations, entre la fin du xixe siècle et le milieu du siècle suivant. Des circonstances exceptionnelles président cependant à sa conservation : des papiers menus de tous les jours et des jours importants, amassés mais jamais rangés, trouvés enfin par une étrangère à l'écoute de paroles d'époques révolues. Le recueil forme un tableau complexe, incomplet et varié, des existences qu'il évoque. Il s'appuie sur l'écriture ordinaire de gens ordinaires, sur des objets qu'ils ont possédés, préservés par la coquille feuilletée si particulière de la maison de famille.
Les hommes et les femmes apparus ici, petits agriculteurs, artisans, tenanciers d’un café de village, reflètent les usages et les contraintes de leur époque et de leur milieu social, mais ils sont uniques dans les choix qu'ils ont faits dans ces cadres, uniques dans le tracé de leur vie. Ils témoignent de la fragilité de l'existence, celle des joies et des angoisses, des colères et des espoirs, ainsi que de savoirs et d’existences complexes liés à un monde rural en mutation profonde. Habitudes et affects sont mêlés, dans une combinaison qui nous est à la fois étrangère et familière. Quelques bribes nous sont parvenues, déchiffrées sans impatience, malgré les omissions du temps. Ils témoignent de postures individuelles insérées dans un collectif révolu, et des différences dont le siècle permettait les écarts. Leur singularité sera le point de départ d'une recherche de communautés plus larges, à travers les continuités et les mutations des époques traversées.
Tentons de percevoir, dans ces murs, les échos étouffés de voix modestes, celles de Troisi le marchand de balais, d'Anne la cultivatrice, de Georges le boulanger, d'Anita la cafetière, celles de leur famille, de leurs amis, de leurs voisins.

Abstract

4The main purpose of this study was born of a particular corpus : it has nothing extraordinary. In a village house, in Gironde, in room coffee house, it was produced and forgotten by people without adventure, for several generations, between the late 19th century and the mid - century next. Exceptional circumstances, however, had allowed its conservation : papers of every day and important days, but never raised stowed, finally found by a stranger to listen to words of bygone eras. The collection forms a complex, incomplete and varied existences it evokes. It is based on ordinary writing of ordinary people, on objects they owned, maintained by the family home.
Men and women appeared here, small farmers, artisans, tenants of a village café, reflect usage and limitations of their era and social environment, but they are unique in the choices they made in these frames, unique in the course of their lives. They illustrate the fragility of existence, the joys and anxieties, angers and hopes as well as knowledge and complex lives related to a rural world undergoing profound change. Habits and emotions are mixed in a combination that we are at once foreign and familiar. Some fragments have been received, decrypted without impatience, despite the omission of the time. They reflect individual positions included in a collective past, and differences which allowed gaps century. Their uniqueness will be the starting point for a search of wider communities, through the continuities and mutations of crossing times.
We will try to collect the echoes of modest voices, those of the broom - seller Troisi, the farmer Anne, the baker George, Anita the barmaid, those of their families, their friends, their neighbors.

Haut de page

Documents annexes

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nathalie Gintzburger, « Durer et devenir (fin xixe siècle-milieu xxe siècle) », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2011, mis en ligne le 04 décembre 2012, consulté le 21 août 2017. URL : http://acrh.revues.org/4648

Haut de page

Auteur

Nathalie Gintzburger

Nathalie Gintzburger a passé une maîtrise « Aménagement mention Urbanisme » (Géographie urbaine) à l’université de Paris - Ouest Nanterre en 1987, sous la direction de P. H. Derycke puis un mastère « Aménagement et Maîtrise d'Ouvrage Urbaine », à l’École Nationale des Ponts – et - Chaussées en 1989
Nathalie Gintzburger a notamment écrit :
-« De la mémoire familiale aux problématiques historiennes : la fabrique de balais et le café de la Paix, une maison de village en Gironde (XIXe-XXe siècles) », dans Barthélémy Tiphaine et Candau Joël (dir.), Mémoire familiale, objets et économies affectives, éd. électronique, Paris, Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques (Actes des congrès des sociétés historiques et scientifiques), 2012, p.  129-139 ;
-« De la maison à l'archive, exploration d'un trajet familial » in Sociétés et Représentations, n°19 « Lieux d'archives », Credhess, 2005 ;
« Célèbres et obscurs. Hommes et femmes dans leurs territoires et leur histoire », Contribution au 134e congrès du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques (CTHS), 2009 :
-« Une correspondance de guerre, 1914-1919, les mots de la souffrance », journées d'études doctorales interdisciplinaires « Théories et pratiques de la violence contemporaine », ÉHESS, 2002.
Mail : nath-g [arobase] wanadoo [point] fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org