Navigation – Plan du site

Élites politiques, pouvoir et territorialité dans l’histoire récente de Mendoza : Formation et recrutement des groupes dirigeants en démocratie (1983-1999)

Maria Virginia Mellado

Notes de l’auteur

Thèse réalisée en co-tutelle entre l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris) et l’Université de Buenos Aires (UBA) Le manuscrit en français est accessible sur la plateforme de l’ÉHESS

Texte intégral

1Composition du jury :

Monsieur Maurizio Gribaudi, (directeur de thèse), Directeur d’études à l’ÉHESS au Laboratoire de Démographie et d’Histoire Sociale (LaDéHiS) ;
Monsieur Zacarías Moutoukias (rapporteur et président du jury), Professeur à l’Université de Paris 7, SEDET ;
Monsieur Marcos Novaro, Chercheur au CONICET, Professeur à l’Université de Buenos Aires ;
Madame Monique de Saint Martin, Directrice d’études à l’ÉHESS et à l’ Institut de Recherche Interdisciplinaire sur les enjeux Sociaux (IRIS) ;
Madame Beatriz Bragoni (directrice de thèse), Chercheuse au CONICET, Professeure à l’Université de Cuyo.

2Thèse soutenue le 22 mars 2011

Résumé

3Cette recherche s’est inscrite dans le domaine de l’histoire politique et sociale, mais elle s’est servie également des outils de la sociologie, de l’anthropologie et de la science politique. Son objectif global porte sur l’analyse de la formation et du recrutement des élites politiques argentines durant la période inaugurée par la dernière ouverture démocratique en 1983, dans l’intention de comprendre les caractéristiques et l’ampleur du processus de professionnalisation de la politique. En se focalisant sur un cas particulier, celui de la province de Mendoza, l’étude cherche à mettre en lumière les spécificités de la vie politique provinciale. À travers l’analyse de biographies et de trajectoires collectives, de profils et de canaux de recrutement, de relations et pratiques politiques, le fil conducteur de cette recherche est de comprendre les processus de configuration du pouvoir politique dans l’Argentine démocratique. L’étude est développée selon trois dimensions. La première dimension analyse le contexte de production des biographies collectives, les caractéristiques du groupe et ses espaces de socialisation. La deuxième concerne la dimension horizontale de la politique et se focalise sur les relations des hommes politiques avec les groupes d’intérêt et les corporations. La troisième restitue la dimension verticale de la politique, c'est-à-dire son implantation dans l’espace géographique et les relations hiérarchiques au sein des groupes politiques. En croisant ces regards, l’objectif est de dessiner une image de la formation et du fonctionnement des élites politiques dans une « conjoncture de changement » comme le représente le retour à la démocratie (1983).

Abstract

4« Political elites, power and territoriality in the recent history of Mendoza. Formation and recruitment of the ruling group in democracy (1983-1999) ».
This research inscribes itself in the fields of political and social history, but it also used the tools of sociology, anthropology and political science. Its overall objective is to analyze formation and recruitment of Argentinean political elites during the period opened by the return of democracy in 1983. The intention is to understand the characteristics and the scale of the process of political professionalization. The study focused on Mendoza province’s case to understand the specific aspects of provincial political life. Thorough the analysis of biographies and collectives paths, social profiles and recruitment patterns, relational and political practices, the main theme of this research is to understand the configuration of political power in Argentina. The study was developed in three parts or dimensions. The first part analyzes the production context of collective biographies, the group’s characteristics and socialization milieu. The second part concerns the horizontal dimension of politics and it focuses on the relations of politicians with lobbies or corporations. The third part reconstructs the vertical dimension of politics, that is to say, its presence in geographical space and the hierarchical relationships within political groups. By comparing these dimensions, it has been possible to draw an image of the formation of political elites and their working in a moment of historical change such as the return of democracy in 1983.

Haut de page

Documents annexes

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Maria Virginia Mellado, « Élites politiques, pouvoir et territorialité dans l’histoire récente de Mendoza : Formation et recrutement des groupes dirigeants en démocratie (1983-1999) », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2011, mis en ligne le 04 décembre 2012, consulté le 29 juin 2017. URL : http://acrh.revues.org/4720

Haut de page

Auteur

Maria Virginia Mellado

Maria Virginia Mellado est docteur en histoire et Civilisation de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et de l’Université de Buenos Aires. Elle est chercheuse assistante au CONICET et enseigne la sociologie Latino - américaine à l’Université nationale de Cuyo. Elle poursuit ses recherches dans le cadre d’une bourse post - doctorale en Argentine dont l’objet d’étude est le recrutement des élites administratives.
Mail : virgimellado [arobase] hotmail [point] com

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org