Navigation – Plan du site

Apprendre à voter. L’apprentissage du suffrage universel sous la IIe République dans le département de la Seine (1848-1851)

Vincent Villette

Texte intégral

1Composition du jury :

Madame Valérie Brousselle, Conservateur du patrimoine ;
Monsieur Yves Déloye, Professeur de Science Politique à Sciences Po Bordeaux et à l’Université de Paris I ;
Monsieur Patrice Gueniffey, Directeur d’Études à l’ÉHESS ;
Monsieur Sudhir Hazareesingh, Fellow and Tutor en Science Politique à Balliol College, à l’Université d’Oxford ;
Monsieur Christophe Prochasson, Directeur d’Études à l’ÉHESS.

2Thèse soutenue le 14 novembre 2011

Résumé

3En 1848, le Gouvernement provisoire issu des journées de Février proclame le suffrage direct et universel. Cette décision est inédite, elle est aussi impromptue. En effet, le suffrage universel est encore une énigme. Nul ne s’accorde sur un tel concept qui apparaît davantage comme un slogan d’opposition à la monarchie de Juillet. Par ailleurs, la mise en oeuvre du suffrage universel quarante - huitard se présente comme une gageure. Comment faire voter des millions de citoyens qui, pour beaucoup, n’ont jamais été électeurs ? Tout reste à faire, et à inventer : un corps électoral de masse, une géographie électorale, des pratiques. Toutefois, les quarante-huitards arrivent à relever le défi d’un suffrage de masse. Malgré de multiples difficultés, incidents et fraudes, le processus électoral arrive à son terme. Par l’adhésion qu’il suscite, le suffrage universel quarante - huitard s’impose alors comme un mode d’exercice légitime, fondateur et singulier d’une souveraineté populaire.

Abstract

4In 1848, the Provisional government resulting from the events of February proclaims direct and universal suffrage. This is an unprecedented and impromptu decision. Indeed, universal suffrage remains something of an enigma. Nobody knows much about this concept which appears to be rather a slogan of opposition against the July Monarchy. Furthermore, the implementation of universal suffrage in 1848 is a challenge. How does one persuade millions of citizens to vote, citizens who, for the most part, have never voted before ? There remains much to be done and invented : a mass electorate, electoral geography and methods. However, the 1848 revolutionaries do succeed in the challenge of mass voting. Despite numerous difficulties, incidents and frauds, the electoral process comes into being. Through the implication it arouses, universal suffrage is not only the founder of popular sovereignty but goes on to become legitimate practice.

Haut de page

Documents annexes

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Vincent Villette, « Apprendre à voter. L’apprentissage du suffrage universel sous la IIe République dans le département de la Seine (1848-1851) », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2011, mis en ligne le 05 décembre 2012, consulté le 28 juin 2017. URL : http://acrh.revues.org/4776

Haut de page

Auteur

Vincent Villette

Vincent Villette est archiviste de formation et de métier. Il est docteur en histoire contemporaine (2011). La publication de sa thèse aux Indes savantes est en préparation
vv [point] villette [arobase] gmail [point] com

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org