Navigation – Plan du site

Le Territoire contesté, l'aménagement du territoire en France, 1934 - 1968

Matthew Wendeln

Notes de l’auteur

Thèse dirigée en co – tutelle par Monsieur Marc - Olivier Baruch, directeur d’études à l’ÉHESS (AHMOC Approches historiques des mondes contemporains), et Monsieur Herrick Chapman, professeur à New York University (History Department and Institute of French Studies - Graduate School of Arts and Sciences -).

Texte intégral

1Composition du Jury:

Monsieur Neil Brenner, professeur à Harvard University ;
Monsieur Frederick Cooper, professeur à New York University ;
Monsieur Patrick Le Galès, professeur à Sciences Po Paris ;
Monsieur Michel Margairaz, professeur à l’université Paris 1 Panthéon – Sorbonne.

2Thèse soutenue le 9 septembre 2011

Résumé

3Cette thèse examine le rôle de l’aménagement du territoire dans le bouleversement de la géographie industrielle en France d’après-guerre. En associant une perspective nationale et des cas d’étude, elle étudie une tension fondamentale : la décentralisation des usines a apporté de nouveaux emplois à des régions pauvres, mais a également miné le pouvoir de la classe ouvrière parisienne et créé un kaléidoscope de nouvelles inégalités géographiques. Trois chapitres analysent les rapports complexes entre les projets de « containment » urbain, de préservation rurale et de modernisation keynésienne de 1934 à 1955. Nous examinons la décentralisation des industries de guerre, les plans gouvernementaux pour désindustrialiser la région parisienne et les conflits autour de la main-d’œuvre provinciale lors de l’industrialisation. Un chapitre aborde ensuite les bases institutionnelles et discursives du vaste programme de redistribution régionale entamé en 1955, et le suivant interroge le rôle de la décolonisation dans les débats sur les inégalités régionales en France. La nouvelle industrialisation rurale est traitée à travers l’étude du cas de l’usine Citroën de Rennes, depuis l’effort d’expansion municipale, jusqu’au recrutement d’anciens paysans et la dénonciation dans la communauté d’une direction autoritaire. La conclusion analyse trois mutations industrielles : la décroissance parisienne, l’industrialisation tayloriste en province et les nouvelles économies métropolitaines. Ce travail se situe au carrefour de recherches en sciences sociales - sur la géographie industrielle et la gouvernance territoriale - et en histoire de l’industrie, du travail, de l’urbanisme et des politiques économiques.

Abstract

4« Contested Territory: Regional Development in France, 1934-1968 ».
This thesis shows how government intervention shaped the remapping of industry and population in postwar France. Combining a national perspective with local case studies, it analyzes the regional development programs organized around the new conceptual framework of aménagement du territoire. I address a core tension: industrial decentralization was a Keynesian social policy, which brought new jobs to impoverished areas, but it also undercut the power of Parisian labor and created a kaleidoscope of new regional inequalities. Three chapters trace the complex relationships between projects of urban “containment,” rural preservation, and new ideals of Keynesian modernization from 1934 to 1955. I examine the decentralization of defense industries, programs to deindustrialize Paris, and battles to control provincial labor markets during new development. The following two chapters address, respectively, the institutional and discursive bases of redistributive regional policies and the role of decolonization in shaping debates on inequalities in France. Next, I take the Citroën car factory built in Rennes, Brittany, as a case study of new rural industrialization - from Rennes’ pro-growth municipal politics to the company’s recruitment of peasant workers and the community’s contestation of its new employer. A concluding chapter covers key shifts in French industry during the 1960s: Parisian contraction, branch-plant expansion, and new high-tech metropolises. This dissertation is at the junction of social science research - on industrial geography and territorial governance - and the history of French industry and labor, urban policy, and state economic intervention.

Haut de page

Document annexe

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Matthew Wendeln, « Le Territoire contesté, l'aménagement du territoire en France, 1934 - 1968 », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2011, mis en ligne le 13 décembre 2012, consulté le 28 juin 2017. URL : http://acrh.revues.org/4878

Haut de page

Auteur

Matthew Wendeln

Matthew Wendeln étudie actuellement la transformation de Paris en un nouveau type de ville mondiale, à travers une politique urbaine concrète : le développement du quartier d’affaires de la Défense des années 1950 aux années 1980, comparé aux business districts de New York et de Londres. Ce travail a trois objectifs. D’abord, il analysera un projet important dans l’histoire de la région parisienne et de l’économie française qui reste trop peu étudié. Ensuite, il posera la question de la particularité de l’État planificateur français face aux tendances internationales à la concentration tertiaire et au développement de l’immobilier de bureaux. Enfin, il interrogera l’hypothèse d’un changement de paradigmes dans les politiques territoriales pendant la deuxième moitié du vingtième siècle, à savoir le passage de politiques de redistribution nationale à la promotion des espaces les plus compétitifs. Traiter ces trois problématiques exige une recherche comparée et le dépassement des frontières entre l’histoire contemporaine et les sciences sociales.
Mail :maw295 [arobase] nyu [point] edu.

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org