Navigation – Plan du site

Histoire de la médiation entre textile et mode en France : des échantillonneurs aux bureaux de style (1825-1975)

Thierry Maillet

Texte intégral

1Composition du jury

Diana Crane – Hervé, Université de Pennsylvanie;
Véronique Pouillard, Université d’Oslo ;
Patrick Fridenson, directeur de thèse EHESS,
Franck Cochoy, Université Toulouse 2 ;
Jean – Claude Daumas, Université de Franche-Comté ;
Armand Hatchuel, Mines Paris Tech

2Thèse soutenue le 27 septembre 2013avec félicitations du jury.

Résumé

3Le développement de plusieurs formes de médiation entre textile et mode sur un siècle et demi est une des sources méconnues du succès de la mode puis du prêt - à - porter en France. À compter de 1825 un dessinateur vosgien, Jean Claude, s'installe à Paris d'où il réalise des propositions de croquis pour le compte de ses clients de Sainte - Marie - aux - Mines. Il leur envoie aussi des échantillons des nouveautés qu'il identifie à Paris. En 1834 l'échantillonnage devient son activité. Installé dans le quartier du Sentier à Paris Jean Claude développe son activité vers les industriels, mais aussi à compter de 1855 les écoles (Roubaix) et les associations de dessinateurs (Mulhouse). Médaillé à l'Exposition Universelle de 1878 à Paris sa réussite ne laisse pas indifférente une concurrence qui s'étoffe : l'échantillonnage médiatise les nouveautés de la mode vis à vis des professionnels du textile et France et à l'étranger. À partir de 1920 la présence accrue des grands magasins new - yorkais à Paris fait émerger un nouveau métier : le stylisme. Des « bureaus of stlists » sont créés au sein des départements d'achats des grands magasins new - yorkais installés à Paris. C'est aussi le début d'une histoire de la mode en conversation entre Paris et New York. Après la Seconde Guerre mondiale l'influence américaine par le biais de la presse féminine et des missions de productivité facilite l'essor de stylistes femmes à Paris contemporain de la diffusion du prêt-à-porter. À la fin des années 1950 un premier bureau de style est créé et trois autres dans les années 1960. Les bureaux de style acquièrent une influence croissante confirmant ainsi le rôle de la médiation dans l'élaboration de la mode.

Abstract

4“The entreprise of Culture: International Structures and Connections in the Fashion Industry since 1945”;
His thesis is about the role and functions of fashion prediction companies in France between fashion and textile (1825-1975). The development of several forms of mediation between textile and fashion over a century and a half is a little-known source of success of fashion and ready-to-wear in France.
As of 1825 a designer from the Vosges’ mountains, Jean Claude, moved to Paris where he made sketches of proposals on behalf of its clients in Sainte – Marie – aux - Mines. With a medal at the Exposition Universelle of 1878 in Paris, Jean Claude’s success bolsters new competition: sampling mediates the latest fashion trends towards professional textile in France and abroad.
From 1920, the increased presence in Paris of buyers’ offices for the department stores from New York drives the emergence of a new profession: the styling within the brand new ‘bureaus of stylists’. It is also the beginning of a history in conversation between Paris and New York in the fashion world.
After World War II, American influence through women’s magazines and productivity missions facilitates the development of women designers in Paris.
In the late 1950s a first bureau of stylist is launched and three others follow in the 1960s. Bureaus of stylist gain increasing influence thus confirming the role of mediation in the development of fashion.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Thierry Maillet, « Histoire de la médiation entre textile et mode en France : des échantillonneurs aux bureaux de style (1825-1975) », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2013, mis en ligne le 28 mars 2014, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://acrh.revues.org/5610

Haut de page

Auteur

Thierry Maillet

L’auteur est notamment chercheur associé à l'université Erasmus de Rotterdam (ESHCC) de septembre 2013 à septembre 2016, il est aussi entrepreneur vice - président du site Ooshot.com, plate - forme photographique communautaire ; Il a publié aussi Le Marketing et son histoire en 2010 (Prix de l’Académie Française des Sciences Commerciales). Il est membre du conseil scientifique de l’ADETEM et est administrateur de l'école supérieure de journalisme de Paris ;
E-mail : th [arobase] thierrymaillet [point] eu ; maillet [arobase] eshcc [point] eur [point] nl;
Pour plus d’informations voir : www.thierrymaillet.eu, http://arts.leeds.ac.uk/enterpriseofculture/ (consulté le 25 mars 2014), et http://eur.academia.edu/ThierryMaillet (consulté le 25 mars 2014)

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org