Navigation – Plan du site

Les politiques des lieux saints et la topographie sacrée dans le sud de la Jordanie, XIXe – XXe siècles

Norig Neveu

Texte intégral

1Composition du Jury:

Jocelyne Daklia, Directrice de thèse, ÉHESS;
Emma Aubin - Boltanski, Chargée de recherche CNRS;
Randi Deguilhem, Directrice de recherche CNRS;
Bernard Heyberger, Directeur d’études ÉHESS;
Catherine Mayeur – Jaquen, INALCO;
Justin Mc Guiness, Assistant Professor, The American University of Paris.

2Thèse soutenue le 7 décembre 2013

Résumé

3Les lieux saints tiennent une place fondamentale dans la construction nationale jordanienne et ce d’autant plus aujourd’hui, alors que le pays revendique son appartenance à la Terre sainte chrétienne et musulmane. Ces lieux sont centraux l’expression de soi des communautés locales mais aussi des gouvernants. Ils furent, entre le XIXe et le XXe siècle, des lieux de mixité et de recomposition des essences identitaires. En étudiant un double processus de territorialisation et de confessionnalisation des sociétés locales, la présente étude considère les lieux saints comme porteurs des pratiques mémorielles et patrimoniales des différentes composantes sociales de trois villes du sud de la Jordanie: Karak, Ma‘ân et Wâdî Mûsâ. Une approche sur le long terme permet d’appréhender la recomposition des topographies sacrées jordaniennes et l’évolution de leurs significations. Les politiques du religieux se sont concentrées à différentes échelles autour de ces lieux de pouvoir. La gestion du lieu saint était à la fois un facteur d’émergence des notabilités et un outil permettant de garantir l’équilibre politique entre différents groupes sociaux locaux. La progressive institutionnalisation de cette gestion entraîna des recompositions sociales. Les fonctions de ces espaces comme lieux de mémoire, lieux de pouvoir ou comme complexes touristiques seront envisagées pour mettre en évidence les interactions entre politiques du religieux locales et officielles. Les pèlerins ainsi que les gestionnaires des lieux saints sont ici considérés comme des figures du mouvement, dont les pratiques sociales permettent d’analyser les dynamiques identitaires en cours en Jordanie.

Abstract

4Politics of the Holy Sites and Sacred Topography in Southern Jordan, XIXth-XXth Centuries;
Holy sites in Jordan are central to the process of national construction, especially nowadays, as the country claims to be part of the Christian and Muslim Holy Lands. These places are commonly used for self-definition both by local communities and the country’s rulers. Between the nineteenth and twentieth centuries, Jordan’s holy sites were places of diversity, witnessing the shaping of identities. Focusing on a double process, in local societies, of territorialization and confession-building, the present study shows how these sites have ensured the continued existence of memorial and traditional practices linked to various social components in three cities of southern Jordan, namely Karak, Ma‘ân and Wâdî Mûsâ. A long term approach allows one to grasp the changes incurred, over time, by local topographies, as well as their evolving meanings. At various levels, political religious strategies have focused on these places of power. As an administrator of a holy site, one was in a position to favor the blossoming of local notabilities, as well as to ensure political balance between various parts of the local societies. The gradual institutionalization of the Holy sites’ administration led to social reconfigurations. Holy sites served many functions – as places of memory, as centers of power, as tourist attractions –, all of which are reviewed in this study with an aim to enlighten the interactions between local and official religious policies. Both the sites’ pilgrims and their administrators are scrutinized here as representative of the movement whose behaviors can serve to analyse the identity dynamics at hand in Jordan.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Norig Neveu, « Les politiques des lieux saints et la topographie sacrée dans le sud de la Jordanie, XIXe – XXe siècles », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2013, mis en ligne le 02 avril 2014, consulté le 21 juillet 2017. URL : http://acrh.revues.org/5645

Haut de page

Auteur

Norig Neveu

L’auteur en 2012-2013 est Chargée de cours à l’Inalco (Histoire du Maghreb et du Moyen-Orient, Histoire de l’Empire ottoman, L1 et L2);
Elle a notamment publié : « Ottoman Reforms in Jordan » et « Religious Tourism in Jordan, 1960-2010 », Myriam Ababsa, Atlas de Jordanie, Beyrouth, Édition de l’Ifpo, 2012 ; Norig Neveu et Bethany Walker, « Shrines and pilgrimages in Late Ottoman Jordan » in Myriam Ababsa, Atlas de Jordanie, Beyrouth, Édition de l’Ifpo, 2012;
« Islamic Tourism in Jordan, Sacred topography and State Ambitions, 1980-2009 », in Noel Scott and Jafar al-Jafari, Tourism in the Muslim World, Bringing Tourism Theory and Practice, vol.2, Bingley, Emerald,2010, pp. 141-157;
Norig Neveu participe aussi notamment à des colloques, ainsi le 12 juin 2012 : « Ma‘ân : entre commerce et pèlerinage, fin xixe - début xxe siècle. Un carrefour du sud du Bilâd al-Shâm ottoman? », Table ronde : Frontières et circulations au Moyen-Orient. Dynamique des espaces frontaliers et des circulations frontalières, Ifpo, Amman; Elle collabore aussi à des séminaires, ainsi le 10 avril 2013 lors du séminaire de Bernard Heyberger, Anthropologie historique des chrétiens en Islam, IISSM, EHESS, Paris, elle a présenté:« Développement et stratégies d'implantation des Églises dans la Transjordanie mandataire »;Lors du séminaire « Dynamiques religieuses », IDEMEC, MMSH, Aix-en-Provence le 16 décembre 2011 Norig Neveu a présenté: « La patrimonialisation de la grotte des Sept Dormants à Amman : mise en scène du discours interreligieux »;
E-mail : norig [point]neveu [arobase] ehess [point] fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org