Navigation – Plan du site

La Raison et la Nation : Charles – François Dupuis (1742-1809), historien des religions et républicain : itinéraire social, politique et intellectuel d’un philosophe à la fin des Lumières

Céline Pauvros

Texte intégral

1Composition du jury :

Philippe Boutry, directeur de thèse, ÉHESS ;
Claude Blanckaert, CNRS ;
Philippe Bourdin, Université de Clermont Ferrand ;
Jean – Luc Chappey, Université Paris I ;
Dominique Julia, ÉHESS.

2Thèse soutenue le 17 juin 2013

Résumé

3Professeur au Collège de France, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres et de l’Institut de France, le député Charles - François Dupuis (1742-1809) est surtout connu pour son oeuvre principale l'Origine de tous les cultes, ou Religion universelle (an III-1795), résultat de quinze années de recherches érudites. Sa théorie, pour l’essentiel, consiste à chercher l’origine des religions antiques et modernes dans le culte primitif des astres et les premières observations astronomiques. Elle ne manque pas d’influencer les études postérieures en mythologie comparée, et sa critique du christianisme devient une arme efficace entre les mains des anticléricaux. À ce titre, l’oeuvre est éditée à de nombreuses reprises dans sa version abrégée au xixe-xxe siècle (Abrégé de l’Origine de tous les cultes). Afin de comprendre les raisons de cette postérité, l’objet de notre étude est d’explorer le contexte savant et politique dans lequel se sont élaborés ses travaux en histoire des religions, de ses premiers écrits en 1779 à la parution de son Abrégé de l’Origine de tous les cultes en 1798, et d’évaluer plus précisément les liens existant entre ses recherches savantes et son engagement politique durant la Révolution. Après avoir présenté le milieu social et intellectuel de l’auteur, nous exposons les débats qui l’entraînent dans ses premières recherches notamment, la controverse sur la chronologie historique qui l’oppose aux astronomes Bailly et Le Gentil. Ensuite, nous analysons ses activités politiques durant la période révolutionnaire, sa participation à la création du calendrier républicain et la mise en place des écoles républicaines. Enfin, nous étudions la première réception de ses publications (diffusion, traductions, réfutations et censures). Dans ce cadre, l’Abrégé de l’Origine de tous les cultes- écrit après le Coup d’État du 18 Fructidor an V (1797) - s’avère être avant tout un manifeste politique défendant la séparation de la religion et de l’État, une position radicale qui explique qu’il sera lu par des générations de républicains et de libres - penseurs.

Abstract

4The Reason and the Nation. Charles – François Dupuis (1742-1809), historian of religion and Republican: A social, political and intellectual Life of a Philosopher at the End of the Enlightenment;
Professor at the Collège de France, member of the Académie des inscriptions et belles-lettres and of the Institut de France, the deputy Charles-François Dupuis (1742-1809) is best known for his major work, the Origine de tous les cultes, ou Religion universelle (III-1795), result of fifteen years of scholarly research. Dupuis’ main theory states that all ancient and modern religions are initially related to the worship of stars and first astronomical observations. His work influences later studies in comparative mythology and his critique of Christianity provides useful weapons to anticlerical people. As such, a condensed version is often republished during the 19th and 20th century (Abrégé de l’Origine de tous les cultes). In order to understand the reasons of this legacy, our thesis wishes to explore the scholarly and political context in which Dupuis developed his studies in religious history, from his early works in 1779 to the publication of the Abrégé de l’Origine de tous les cultes in 1798, and to assess more precisely the relationship between his scholarly researches and his political activism during the French Revolution. After having described the social and intellectual background of the author, we present the debates aroused by his first research including the controversy over historical chronology pitting Dupuis against the astronomers Bailly and Le Gentil. Then, we study Dupuis’ political activities during the revolutionary period, his participation to the creation of the republican calendar and the establishment of the « republican schools ». Finally, we study the first reading of his ideas (diffusion, translations, rebuttals and censorship). In this context, the Abrégé de l’Origine de tous les cultes - written after the Coup of 18 Fructidor, Year V (1797) - appears to be primarily a political manifesto defending the separation between religion and state, and this radical position explains why it will be read by generations of republicans and free-thinkers.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Céline Pauvros, « La Raison et la Nation : Charles – François Dupuis (1742-1809), historien des religions et républicain : itinéraire social, politique et intellectuel d’un philosophe à la fin des Lumières », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2013, mis en ligne le 28 mars 2014, consulté le 31 mars 2017. URL : http://acrh.revues.org/5706

Haut de page

Auteur

Céline Pauvros

E-mail : pauvros [arobase] no-log.org

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org