Navigation – Plan du site

Mutations de l'art et de l'espace funéraires du xixe siècle à nos jours

Bernadette Roberjot

Texte intégral

1Composition du jury :

Directeur de thèse : Pierre - Antoine Fabre ;
Président du jury : Danièle Hervieu - Léger ;
Membres du jury : Guillaume Cuchet et Jean - Pierre Frey.
Discipline : Histoire et civilisations

2Thèse soutenue le 9 avril 2013

Résumé

3Cette étude s'organise autour d'un lieu et des hommes. Un lieu : le cimetière en France du xixe siècle à nos jours, depuis le moment où l'espace occupé autour de l'église paroissiale est abandonné pour une organisation communale hors de la ville. Des hommes : ou comment s'établit et se manifeste la relation à la mort dans la limite du cimetière et en dehors de celui-ci. La première étape de la démarche s'appuie sur un cas particulier : deux cimetières thiernois, en Auvergne, proches du centre d'extraction de la pierre, dite de Volvic, longtemps utilisée dans le funéraire, qui a permis de rencontrer des professionnels. Interroger la forme et le style d'objets commandait un regard historique sur les catalogues funéraires et sur une sociologie du style. Cette recherche observe également quelques-uns des changements profonds de comportement et de mentalité qui apparaissent dans l'esthétique formelle des monuments, puis, à une date récente, dans la création de micro-espaces à l'intérieur du cimetière. Une enquête a permis d'interroger deux cents individus sur leur fréquentation des cimetières et sur leur choix funéraire, mettant en évidence l'augmentation de la crémation. L'existence d'autres lieux réservés aux cendres ou spontanément choisis pour des dispersions ont été pris en compte comme ruptures anthropologiques et culturelles. Deux manifestations autour de la mort sur l'espace public apportent une pièce supplémentaire à la réflexion sur ce périmètre que l'on pourrait dire déplacé. L'observation des cérémonies du collectif Les Morts de la Rue et le marquage aux bords des routes après une mort violente complète les ruptures anthropologiques et culturelles abordées.

Abstract

4The transformation of funerary art and spaces from the XIXth century to present day.
This study turns on places and men. Places, that is graveyards in France from the xixth century up to the present day, from the moment when the space around parochial churches was left to community organization out of the city. Men that is how the relationship ta death has developed and expressed itself within and out of the limits of the cemetery. The first step of the process rests on a specific case : two graveyards in Thiers, Auvergne. This city is situated near a stone quarry known as Volvic stone which has long been used for gravestones, Therefore many professionals can be met in this region. A sociology of the style could be considered through the study of funerary catalogues. In this research are also observed some of the profound changes in behaviours and mentalities which appear, in the formal design of monuments and, up to recently, in the creation of micro-spaces within graveyards. ln a recent survey, two hundred people were questioned on how often they went to cemeteries, and their choice about their funeral and it showed the increase in cremation. Prompted by the desire to turn our eyes out of the grayards, we considered the existence of other places reserved to ashes or spontaneously selected for ashes scattering. Two events about death in a public space bring a new element to study this area which could be considered as shifting. The first example is the group “Les Morts de la Rue” (People who die in the street), the other is about a social factor which is calling up death through road marking at the edge of the roads after a violent death. They complete the anthropological and cultural breaks we are dealing with.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bernadette Roberjot, « Mutations de l'art et de l'espace funéraires du xixe siècle à nos jours », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2013, mis en ligne le 28 mars 2014, consulté le 20 juillet 2017. URL : http://acrh.revues.org/5754

Haut de page

Auteur

Bernadette Roberjot

Professeur d'arts appliqués, diplômée de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales, titulaire d'un DEA en esthétique à la Sorbonne, l’auteur porte un intérêt passionné pour l'art sacré populaire.
Ce domaine un peu trop délaissé par la recherche universitaire a non seulement inspiré sa propre pratique artistique, mais l'a conduite aussi à entreprendre une recherche sur les ex - voto marins et plus particulièrement ceux de la chapelle de Grâce ;
E-mail : bernadette [point] roberjot [arobase] wanadoo [point] fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org