Navigation – Plan du site

Les sourds-Muets de la Belle Epoque, une communauté en mutation

Thèse soutenue le 10 décembre 2014
Yann Cantin

Texte intégral

1Composition du jury :

Monsieur Gérard Jorland, directeur d’études ÉHESS, directeur de thèse ;
Monsieur Philippe Boutry, Université Paris I ;
Monsieur Jean Garrigues, Université d’Orléans ;
Monsieur Didier Séguillon, Université Paris X ;
Madame Gabrielle Houbre, Université Paris-Diderot.

2Thèse soutenue le 10 décembre 2014, mention très honorable avec les félicitations du jury.

Résumé

3Une question se pose régulièrement sur la situation des Sourds de la Belle Époque, que l’on nommait communément sourds-muets. En effet, après les vœux du Congrès de Milan qui demandent l’adoption d’une nouvelle méthode éducative des enfants sourds, la méthode orale pure, qui bannit la langue des signes, la situation de la communauté sourde s’en trouve changée, et plus particulièrement parmi les catégories les plus hautes, et les plus basses. L’impact de la réforme éducative de Milan se combine avec les évolutions des mœurs au cours de cette période qui ont profondément bouleversé la structure de la communauté sourde, voyant l’émergence des familles particulières, constituée de membres entièrement sourds. Or, cette évolution s’accompagne d’une érosion importante parmi les groupes les plus éduqués qui disparaissent progressivement. En effet, la réforme de Milan ne semble plus permettre de former des êtres instruits, et il s’attache tout particulièrement à les faire parler. Ce changement de priorités semble couper le lien entre l’école et la communauté, et surtout fait tarir l’arrivée de nouvelles générations capables de prendre le relais aux anciennes. Cependant, la Belle Époque est également une période de foisonnement intellectuel d’importance, avec une production littéraire inédite. Ce foisonnement masque en fait un début de déclin culturel et artistique qui ne devient flagrant qu’à partir des années 1920, accompagné de profonds bouleversements sociaux.

Abstract

4Question arises regularly on the situation of the Deaf of the Belle Epoque, which is commonly called deaf-dumb. Indeed, following the wishes of the Milan Congress requesting the adoption of a new method of education of deaf children, the pure oral method, banning sign language, the situation of the deaf community is thereby changed, and more particularly from the highest categories, and the lowest.
The impact of educational reform Milan combines with the evolution of manners during this period have profoundly changed the structure of the deaf community, seeing the emergence of particular families, consisting of fully deaf members. However, this trend is accompanied by a significant erosion among the most educated groups gradually disappear. Indeed, the reform of Milan seems no longer afford to train educated beings, and it pays particular attention to them talk. This change of priorities seems to cut the link between the school and the community, especially dried up the arrival of new generations capable of taking over the old.
However, the Belle Epoque is also an intellectually inspired period of importance, with an unpublished literary production. This mask profusion actually a beginning of cultural and artistic decline becomes obvious that from the 1920s, accompanied by profound social upheaval

Haut de page

Documents annexes

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yann Cantin, « Les sourds-Muets de la Belle Epoque, une communauté en mutation », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2014, mis en ligne le 31 décembre 2014, consulté le 31 mars 2017. URL : http://acrh.revues.org/6128

Haut de page

Auteur

Yann Cantin

Yann Cantin est post-doctorant à l'ENS (Groupe LINGUAE Institut Jean Nicod), spécialiste de l'Histoire des Sourds de France, et accessoirement scénariste d'une BD historique "Les Témoins Silencieux". Pour plus d’information, consulter -http://noetomalalie.hypotheses.org/author/noetomalalie (Histoire des sourds), ainsi que - http://etusourdes.hypotheses.org (Études Sourdes). Yann Cantin a également un site personnel - http://cernach.free.fr. Le texte de sa thèse est publié en ligne à l’adresse suivante : http://hal-emse.ccsd.cnrs.fr/HISTOIRE/tel-01116965v1 ;
E-mail : rosnoen [arobase] gmail [point] com.

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org