Navigation – Plan du site

Repenser l’autorité du Père Saint Augustin et le De civitate Dei au XIVe siècle

Thèse soutenue le 29 novembre 2014
Blaise Dufal

Texte intégral

1Composition du jury :

Monsieur Alain Boureau, directeur de thèse, ÉHESS ;
Madame Isabelle Heullant-Donat, Université de Reims ;
Monsieur Christian Jacob, ÉHESS ;
Monsieur Matthew Kempshall, Université d’Oxford ;
Madame Catherine König-Pralong, Université de Fribourg-en Brigsau.

2Thèse soutenue le 29 novembre 2014. Mention très honorable avec félicitations du jury.

Résumé

3La Cité de Dieu, œuvre centrale du christianisme latin et objet de multiples références dans la culture médiévale, ne fait pourtant pas l'objet de commentaire à part entière avant le début du XIVe siècle. Cette étude porte sur l'événement textuel inédit que constituent les commentaires du De civitate Dei composés par 8 clercs de la scolastique appartenant aux ordres mendiants (Nicolas Trevet, Thomas Waleys, François de Meyronnes, Iacopo Passavanti, John Ridevall, Fortanier Vassal, John Baconthorpe), entre 1305 et 1335. La première partie montre comment les mobilisations de la figure de saint Augustin participent de la construction par la scolastique médiévale de la patristique en tant que système d'organisation des autorités intellectuelles et religieuses. La seconde partie étudie les commentaires des classici oxoniens qui témoignent d'une approche encyclopédiste du texte augustinien, et se focalisent sur les savoirs antiques contenus dans cette œuvre, pour les expliquer et les développer. Ces textes sont des témoins de la construction d'un savoir spécifiquement consacré aux cultures païennes du passé. La troisième partie analyse la traduction en vernaculaire en 1371 de La Cité de Dieu, et son commentaire, par Raoul de Presles, qui inscrit le texte augustinien dans le cadre de la propagande de Charles V. Ce juriste de formation utilise les commentaires produits par les scolastiques pour composer une œuvre qui devient par ses riches enluminures, un objet d'apparat destiné aux aristocrates laïcs et renfermant un savoir encyclopédique sur l'histoire antique.

Abstract

4Master piece of Latin Christianism and source of multiple references in medieval culture, The City of God was not subject of commentaries before the beginning of the XIVth century. This study analyses the emergence of a textual event embodied by the commentaries written by 8 scholastic mendicant friars (Nicolas Trevet, Thomas Waleys, Francois de Meyronnes, Iacopo Passavanti, John Ridevall, Fortanier Vassal, John Baconthorpe) between 1305 and 1335. The first part shows how the mobilisations of St. Augustine by medieval scholasticism built patristic as an organizational system of intellectual and religious authorities. The second part examines the commentaries of oxonian classici as an encyclopedic approach to the Augustinian text, and as a focus on classic knowledge to explain and develop them. These texts demonstrate the construction of a knowledge specifically dedicated to pagan classic cultures. The third part analyzes the translation of the City of God into vernacular in 1371 and its commentary by Raoul de Presles, transforming the Augustinian text into capctian propaganda. This lawyer uses the scholastics commentaries to compose a text enriched with illuminations becoming a ceremonial object, for aristocrats and an encyclopedic knowledge about classic history.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Blaise Dufal, « Repenser l’autorité du Père Saint Augustin et le De civitate Dei au XIVe siècle », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2014, mis en ligne le 31 décembre 2014, consulté le 23 juillet 2017. URL : http://acrh.revues.org/6238

Haut de page

Auteur

Blaise Dufal

Blaise Duval a été vacataire en sociologie à l’Institut Régional du Travail Social – Université de Paris XIII - Villetaneuse entre 2009-2011, chercheur associé à la Maison française d'Oxford 2008-2009, lauréat d’une bourse Lavoisier du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes en 2008, Research Associate of Balliol College and Visiting Research Scholar of the History Faculty, Oxford University, allocataire de recherche à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales, 2005-2008.
Il a notamment dirigé -Une histoire au présent. Les historiens et Michel Foucault, avec Damien Boquet et Pauline Labey, Paris, CNRS éditions, 2013 ;
-D. Boquet, B. Dufal, P. Labey (éd.), Une histoire au présent. Les historiens et Michel Foucault, Paris, CNRS éditions, 2013 ; pour plus d’information consulter - http://emma.hypotheses.org/2126#sthash.10Tl1i7o.dpuf, et - http://gas.ehess.fr/index.php?189.
E-mail : blaise [point] dufal [arobase] ehess.fr.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org