Navigation – Plan du site

L’anthropologie historique de Jean-Pierre Vernant.
Enquête épistémologique

Thèse soutenue le 7 mars 2015
Aurélien Gros

Texte intégral

1Composition du jury :

Monsieur François Hartog, directeur de thèse, ÉHESS ;
Monsieur Vincent Azoulay, Université Paris-Est-Marne-la-Vallée ;
Monsieur Ricardo Di Donato, Université de Pise ;
Monsieur Jacques Revel, ÉHESS.

2Thèse soutenue le 7 mars 2015, mention très honorable avec félicitations du jury à l'unanimité

Résumé

3L'objet de la thèse est constitué des enquêtes effectuées par Jean-Pierre Vernant entre son entrée au CNRS (1948) et son élection au Collège de France (1974). Elle tente d'objectiver la normativité épistémologique à l'œuvre dans l'élaboration d'une nouvelle discipline : l'anthropologie historique. L'anthropologie historique de Jean-Pierre Vernant se construit par une succession de rencontres entre des précurseurs hétérogènes : Louis Gernet, Ignace Meyerson, Georges Dumézil, Claude Lévi-Strauss. En parallèle, l'analyse montre que cette nouvelle discipline est irréductible à ces rencontres. Elle définit un style propre d'enquêtes, par l'articulation entre la dimension diachronique de la pensée historique et la dimension synchronique de la pensée structurale. Un schème explicatif intégrant ces dimensions est implicitement élaboré sur le modèle du bricolage. Il est alors possible de comprendre l'insertion originale de la pensée de Jean-Pierre Vernant dans les enjeux philosophiques et politiques de l'après-guerre. L'histoire de la raison est un de ces enjeux. Se rencontrent alors deux perspectives radicalement différente : celle d'une pluralisation des types de rationalités et celle d'un sauvetage de la raison contre le dogmatisme et le totalitarisme. L'analyse montre enfin que l'anthropologie historique de Jean-Pierre Vernant prend la forme d'une reconstruction dans la pensée occidentale qui articule un nouveau rapport au passé - conçu non plus comme autorité de la tradition mais comme possibilité pour penser l'avenir - avec une philosophie politique faisant de la raison critique le point-clé de l'action humaine dans l'histoire.

Abstract

4The historical anthropology of Jean-Pierre Vernant: epistemological inquiry.
The object of this dissertation consists of the inquiries he carried out as a Hellenist from his start at the CNRS (1948) to his admission to the Collège de France (1974). It attempts to objectify the epistemological normativity at work in the gradual development of a new discipline, historical anthropology. The historical anthropology of Vernant has been elaborated through a series of encounters between miscellaneous precursors: Louis Gernet, Ignace Meyerson, Georges Dumézil, Claude Lévi-Strauss. Alongside, we demonstrate that this new discipline cannot be reduced to thèse encounters. Indeed, it defines a proper style of inquiries through the connection of the diachronic dimension of historical thinking and the synchronie dimension of structural thought. An explanatory scheme incorporating these dimensions is implicitly modelled on the bricolage process. It thus makes the original insertion of the thought of Vernant in the post-war philosophical and political issues understandable. The history of reason is one of those issues. Then two radically different perspectives collide : that of a pluralization of types of rationality and of a rescue of reason against dogmatism and totalitarianism. We argue at last that the historical anthropology of Vernant is shaped in Western thought as a reconstruction Connecting a new relation to the past - henceforth not conceived no more as the authority of tradition but as an opportunity to be able to think the future-with a political philosophy making critical reason the key point of human action in history.

Haut de page

Document annexe

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Aurélien Gros, « L’anthropologie historique de Jean-Pierre Vernant.
Enquête épistémologique
 », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2015, mis en ligne le 31 décembre 2015, consulté le 24 novembre 2017. URL : http://acrh.revues.org/6980

Haut de page

Auteur

Aurélien Gros

E-mail : aurelien.gros [arobase] ehess.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org