Navigation – Plan du site

Robert Farquhar et la transformation de l'esclavage, une renaissance du travail non-libre au XIXe siècle

Thèse soutenue le 30 juin 2015
Duncan Mac Lean

Texte intégral

1Composition du jury :

Nancy Green, directrice de thèse, directrice d'étude ÉHESS ;
Myriam Cottias, présidente du jury, directrice de recherche au CNRS ;
Fabrice Bensimon, Professeur de civilisation britannique à l'Université Paris IV-Sorbonne ;
Ulbe Bosma, professor of International Comparative Social History at the Free University of Amsterdam ;
François-Joseph Ruggiu, Professeur des Universités, Université de Paris-Sorbonne - Centre Roland Mousnier.

2Thèse soutenue le 30 juin 2015, avec la mention très honorable et les félicitations du jury à l'unanimité.

Résumé

3Robert Farquhar a occupé le poste d'administrateur pour la Compagnie britannique des Indes orientales au tournant du XIXe siècle avant d'assumer celui de gouverneur à l'Ile Maurice, une nouvelle colonie anglaise obtenue durant les guerres napoléoniennes. C'est au cours de son séjour sur « l'ile des épices » que Farquhar a commencé à s'impliquer dans le débat contre l'esclavage et le futur des plantations sucrières caribéennes. Étant donné son expérience en tant qu'administrateur colonial, il était au fait des conséquences économiques de l'abolition de la traite des esclaves. Conscient des courants politiques de l'époque, il publia un traité intitulé « Suggestions, arising from the abolition of the African slave trade, for supplying the demands of the West India colonies » dont les idées étaient particulièrement innovantes pour l'époque. Il proposait en effet de déplacer les populations pauvres de façon massive, notamment les populations originaires de la Chine rurale, vers des régions jusqu'alors dépendantes du commerce des esclaves. Bien que cette proposition ait initialement été rejetée, nombreux de ses aspects furent ultérieurement utilisés lorsque l'engagisme fut plus généralement mis en pratique. Cette thèse examine les origines du travail contractuel ou engagisme asiatique en développant une connaissance de l'individu l'ayant initié. L'analyse de l'abondante correspondance de Farquhar permettra d'observer l'évolution de ses réflexions politiques, son traité en étant le point culminant, puis les contraintes pratiques de la mise en place d'un nouveau système de main-d'œuvre coercitif à l'île Maurice. Il est par conséquent nécessaire de contextualiser son travail à la fois historiquement dans une époque qui suit l'abolition de la traite, et géographiquement en fonction des différents lieux des postes qu'il a occupé. Plus globalement, dans une période de débats abolitionnistes qui voit la rivalité franco-britannique se transformer suite à l'obtention des territoires d'outre-mer. Cette étude permettra non seulement de mieux appréhender les conditions dans lesquelles Farquhar fit sa proposition et d'étudier la pertinence de ses idées dans les décennies et siècles qui suivirent.

Abstract

4Robert Farquhar and the transformation of slavery : a renaissance of unfree labor in the nineteenth century.
Robert Farquhar had been an East India Company administrator in the Moluccas at the turn of the 19th century before assuming the governorship of Mauritius as a British civil servant, the latter recently captured during the Napoleonic Wars. It was during Farquhar's earlier stay in the Spice Islands that he became involved in the anti-slavery debate and the future of Caribbean sugar plantations. Given his experience as a colonial administrator, he was well aware of the economic consequences abolishing the Slave Trade would entail. Attuned to the shifting political winds, Farquhar published a treatise in 1807 under the title 'Suggestions, arising from the abolition of the African slave trade, for supplying the demands of the West India colonies'. His ideas were relatively novel in that they involved shifting large impoverished populations, in this case from rural China, to areas previously sustained by slave labour. While initially dismissed as unworkable many of Farquhar's proposals were later adopted in the now well-known practice of indentured labour. The thesis will examine the origins of Asian contract labour through this early proponent. By examining an extensive range of correspondence the evolution of Farquhar's political thought will be traced, culminating in the noted treatise, and his subsequent confrontation with the practical constraints of instituting a new system of unfree labour in Mauritius. In doing so it wil be necessary to place his work in the broader imperial context of the period, along with the specific regions to which he was posted. This will permit drawing conclusions regarding the conditions that led to Farquhar's proposal in addition to its eventual longevity.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Duncan Mac Lean, « Robert Farquhar et la transformation de l'esclavage, une renaissance du travail non-libre au XIXe siècle », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2015, mis en ligne le 31 décembre 2015, consulté le 24 novembre 2017. URL : http://acrh.revues.org/7057

Haut de page

Auteur

Duncan Mac Lean

E-mail : duncanmclean [arobase] Hotmail [point] com

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org