Navigation – Plan du site

Circulations entre Chrétienté et Islam : captivité et esclavage des serviteurs de la Monarchie hispanique (ca. 1574-1609)

Thèse soutenue le 20 novembre 2015
Cecilia Tarruell

Texte intégral

1Composition du jury :

Bernard Vincent, directeur de thèse, EHESS ;
Fernando Andrés Robres, directeur de thèse, Universidad Autónoma de Madrid-UAM ;
Wolfgang Kaiser, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, président du jury ;
Rafael Benítez Sánchez-Blanc, Universitat de València ;
Miguel Ángel de Bunes Ibarra, Consejo Superior de Investigaciones Cientificas ;
Alexandra Merle, Université de Caen.

2Thèse ÉHESS soutenue en cotutelle, sous la direction de Bernard Vincent et de Fernando Andrés Robres, mention très honorable avec les félicitations du jury à l'unanimité

Résumé

3La thèse s'attache à l'étude des phénomènes de circulation humaine en Méditerranée, entre Chrétienté et Islam, à la fin du XVIe et le début du XVIIe siècle. Plus particulièrement, elle porte sur la captivité et l'esclavage chrétiens de longue durée, prenant comme référence les cas d'une durée supérieure à dix années de détention en terres d'Islam, essentiellement au Maroc et dans les domaines de l'Empire ottoman.

4À partir des données fournies par les propres acteurs aux institutions de la Monarchie hispanique afin d'obtenir des pensions et d'autres aides une fois de retour en Chrétienté, ce travail analyse les trajectoires de ces hommes et de ces femmes depuis leur capture jusqu'à leur libération, passant par leurs conditions de vie pendant la détention. Leurs parcours, marqués par une mobilité intense, constituent un témoignage des tensions et des violences persistantes qui caractérisèrent la Méditerranée des temps modernes. Ils sont, en même temps, la preuve de la fluidité des rapports entre rive nord et rive sud de la Méditerranée, entre Levant et Ponant, tout comme des mécanismes de coexistence mis en place par les acteurs en contexte d'adversité.

Abstract

5Circulations between Christian and Islamic Lands: Captivity and Enslavement of the Servants of the Hispanic Monarchy (ca. 1574-1609).
This dissertation addresses the phenomena of human mobility across the Mediterranean between Christian and Islamic lands during the late 16th and early 17th centuries. In particular, it focuses on long-term Christian captivity and enslavement, taking into account cases of more than ten-year detentions spent in Islamic lands, especially in Morocco and the dominions of the Ottoman Empire.

6Based on information provided by formerly enslaved persons to the institutions of the Hispanic Monarchy in order to obtain allowances and other financial aids once they had returned to Christian lands, this work analyses the trajectories of these men and women from their capture to their liberation, considering also their conditions of detention. Their paths, marked by an intense mobility, represent a testimony of the persistent tensions and violence that characterized the Early Modem Mediterranean. At the same time, they are also a proof of the fluid relations between the Northern and Southern, and the Eastern and Western Mediterranean, as well as a testimony of the mechanisms of coexistence developed by actors in contexts of adversity.

Haut de page

Document annexe

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cecilia Tarruell a récemment publié :
-« Servir tras un largo cautiverio: trayectorias de los soldados cautivados en defensa de la Monarquía (1574-1609) », in María Martínez Alcalde et José Javier Ruiz Ibáñez (éd.), Felipe II y Almazarrón : La construcción local de un Imperio global. Vivir, defender y sentir la frontera, Murcie, Editum, 2014, vol. 1, p. 293-310 ;
-« La captivité chrétienne de longue durée en Méditerranée (fin XVIe- début XVIIe siècles) », Cahiers de la Méditerranée, 87, 2013, p. 91-103 ;
-« Memorias de cautivos, 1574-1609 », in Oscar Jané, Eulàlia Miralles et Ignasi Fernández (éd.), Memòria Personal. Una altra manera de llegir la història, Barcelone, Bellaterra, 2013, p. 83-97.
Elle a notamment participé aux colloques suivants :
-Florence, 18-20 juin 2014 :« L’accueil de musulmans et de juifs venus de leur « propre volonté » au sein de la Monarchie hispanique (fin XVIe- début XVIIe siècles) ». Foreigners in the Deep Heart of Medieval and Early Modern Societies (Europe, Mediterranean and Muslim World), European University Institute ;
-Madrid, 26 mai 2014 : « Prisioneros de guerra, cautivos o esclavos ?
El regreso de los cristianos apresados en Túnez y La Goleta en 1574 ». Journée d’études Esclavitud y trabajo forzado en España e Hispanoamérica (ss. XVI-XIX). Universidad Autónoma de Madrid ;
-Barcelone, 7-9 mai 2014 : « Entre Chrétienté et Islam : parcours des serviteurs des galères de la Monarchie hispanique (fin XVIe- début XVIIe siècles) ». 4th Mediterranean Maritime History Network Conference. Museu Marítim de Barcelona ;
-Pise, 10-11 fév. 2014 : « La interacción entre cristianos y musulmanes convertidos al catolicismo en el seno de los ejércitos de la Monarquía hispánica (ca. 1574-1609) », Christian- Islamic Interactions: Mobility, Connection, Transformation (1450-1800), Scuola Normale Superiore di Pisa.
Cecilia Tarruell est aussi intervenue dans le cadre de séminaires :
-Paris, 5 mars 2014 : « L’accueil des chrétiens du Levant au sein de la Monarchie hispanique (fin XVIe-début XVIIe siècles) ». Dans le cadre du séminaire « Anthropologie historique des chrétiens en Islam » organisé par Bernard Heyberger. ÉHESS-EPHE ;
-Paris, 13 mars 2013: « Don Gaspar de Benimerín, prince marocain, et la Militia Christiana » Dans le cadre du séminaire « L’Europe et le “monde ottoman”: confrontations et échanges (XVIe-XVIIe siècles) » organisé par Radu Paun et Marco Penzi, ÉHESS.

Référence électronique

Cecilia Tarruell, « Circulations entre Chrétienté et Islam : captivité et esclavage des serviteurs de la Monarchie hispanique (ca. 1574-1609) », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2015, mis en ligne le 31 décembre 2015, consulté le 24 septembre 2017. URL : http://acrh.revues.org/7160

Haut de page

Auteur

Cecilia Tarruell

Depuis septembre 2015, Cecilia Tarruell est "Max Weber postdoctoral fellow" à l’European University Institute de Florence. Toujours en relation avec la question des parcours de vie construits entre Chrétienté et Islam à la fin du XVIe siècle et au début du XVIIe siècle, elle s’intéresse désormais à d’autres formes de mobilité humaine en Méditerranée et notamment aux circulations volontaires.
Pour plus d’information sur ses publications, voir http://eui.academia.edu/CeciliaTarruell.
E-mail : cecilia [point] tarruell [arobase] eui [point] eu

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org