Navigation – Plan du site

L'émergence publique des minorités sexuelles musulmanes et les mutations d'un rapport inclusif à l'islam en France : des représentations sociales et identitaires alternatives

Thèse soutenue le 8 avril 2015
Ludovic Mohamed Zahed

Texte intégral

1Composition du jury :

Madame Jocelyne Dakhlia, directeur d’études EHESS, directrice de thèse ;
Monsieur Frédéric Lebaron, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines ;
Madame Sofiane Merabet, Université d’Austin ;
Monsieur Jean Zaganiaris, Université de Rabat.

2Thèse soutenue le 8 avril 2015, mention très honorable avec félicitations du jury

Résumé

3Dans une perspective anthropologique participative, la plus accessible par le grand public, je relaterai mon immersion durant près de cinq ans au sein d'un activisme “LGBT” islamique dont je fus l'un des porte-paroles. J'analyserai trois sources d'informations que je n'aurais pu obtenir si je n'avais moi-même été impliqué totalement dans cet engagement citoyen : le témoignage des homosexuel-les de confession ou d'origine musulmane appartenant de fait à ce que l'on appelle une “minorité sexuelle” ; le témoignage des imams de France et d'Europe à leur sujet; les développements de l'activisme LGBT islamique ces dernières années, notamment en conséquence des déclarations de musulman-es homophobes. Mon projet a été de mettre en perspective, principalement, le contre-discours que tentent d'élaborer en ce moment même et depuis la fin du siècle dernier, les minorités sexuelles qui se revendiquent comme musulmanes, au sein de diasporas vivant en France et en Europe. Cette analyse s'effectuera dans un rapport avec d'autres communautés musulmanes ailleurs dans le monde. Il est à noter qu'il s'agit là d'un tournant historique qu'il m'est donné d'analyser, puisque ces minorités entendent clairement se réapproprier le corpus théorique religieux, notamment par l'élaboration d'une “théologie de la libération islamique” appliquée aux minorités sexuelles, afin d'être en mesure de concilier sexualité et spiritualité. Bien que considérées par leurs coreligionnaires les plus radicaux comme “pervers” ou “déséquilibrés”, les minorités sexuelles semblent être à l'avant-garde de l'élaboration d'un islam alternatif, progressiste, inclusif. Est-ce pour cette raison qu'aujourd'hui, les autorités religieuses islamiques de France semblent vouloir accorder une place plus centrale à ces questions de genre et de la sexualité ? L'un des angles forts pour aborder cette thèse sera de déterminer en quoi cet activisme LGBT islamique peut être similaire, ou pas, avec le féminisme islmaqiue lui aussi en cours d'élaboration et parfois en panne de sens. Il me faudra bien entendu garder à l'esprit que ces homosexuel-les de confession ou d'origine musulmane commencent de s'organiser, que les minorités sexuelles musulmanes restent peu visibles, et qu'il serait naïf de penser qu'elles forment un bloc monolithique, parlant d'une seule voix, sachant exactement quelle stratégie adopter, en vue d'aboutir à quels choix axiologiques, précisément. Le projet de cette étude ne fut pas d'aborder, d'un point de vue ethnographique, la question de la sociologie des organisations par le biais de l'émergence des associations musulmanes LGBT, mais bien d'étudier les mutations identitaires mises en chantier par ces individus réuni-es au sein de telles associations citoyennes. Le deuxième fil rouge de cette thèse étant de déterminer si ces représentations identitaires renouvelées sont en rupture avec un héritage historiographique arabo-musulman, ou si elles ne sont finalement que l'expression d'une réappropriation radicale, certes alternative, de valeurs islamiques séculières.

Abstract

4According to and anthropologicaly participative perspective, as accessible as possible to the public, I will relate my immersion for nearly five years in an Islamic “LGBT” activism, that I was one of the Spokesmen. I will analyze three sources of information that I could not have got if I had not been myself fully involved in this civic engagement: testimonies of homosexuals who are Muslims or from a Muslim background, belonging de facto to a “sexual minority”; testimonies of French and Europeans Imams about these lattest; the development of an Islamic LGBT more organized activism in the recent years, also as thye consequences of statements and publications from some homophobic Muslims. My plan was ti put into perspective, mainly, the speech that are trying to develop right now, and since the end of the last century, sexual minorities who claim to be part of Muslim diasporas living in France and Europe. This analysis will be carried out in relation to other Muslim communities around the world. Note that this is a historic endeavor that I had the opportunity to analyse, since these minorities clearly intend to reclaim their religious heritage, through the development of an “Islamic liberation theology”, applied to sexual minorities, in order to be able to reconcile sexuality and spirituality. Although considered by their most radical coreligionists as “perverses" or psychologically “unbalanced”, sexual minorities seem to be the vanguard of an alternative, progressive, inclusive Islam development. Is that the reason why, today, Islamic religious authorities in France seem to give a more central place to these questionsof gender and sexuality? One of the strong angles to approach this thesis is to determine how this Islamic LGBT activism may be similar, or not, to the Islamic femisnist movement also being developed nowadays and sometimes experiencing a sense of failure. I will have to keep in mind that these Muslim homosexuals are beginning to settle their activities. What we call the Muslim sexual minorities remain inconspicuous, poorly organized, and it would be naive to think that they form a monolithic bloc,speaking with one voice, knowing exactly what strategy to follow, in order to establish which axiological choices, precisely. The project of this study was not to address, from an ethnographical perspective, the issue of organizations' sociology, through the emergence of Muslim LGBT associations; but our aim is to study the identity mutations initiated by these individuals united in such citizen networks. The second theme of this thesis is to determine whether these identity representations are renewed, breaking out with an Arab-Muslim historiographical heritage, or wheteher they are are ultimately the expression of a radical, indeed alternative, reappropriation of secular Islamic values.

Haut de page

Document annexe

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ludovic Mohamed Zahed, « L'émergence publique des minorités sexuelles musulmanes et les mutations d'un rapport inclusif à l'islam en France : des représentations sociales et identitaires alternatives », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2015, mis en ligne le 31 décembre 2015, consulté le 31 mars 2017. URL : http://acrh.revues.org/7248

Haut de page

Auteur

Ludovic Mohamed Zahed

E-mail : ludovic [point] zahed [arobase] ehess [point] fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org