Navigation – Plan du site

Jouer en temps de guerre. Le cas du De Viribus Quantitatis du mathématicien Luca Pacioli (1445-1517)

Thèse soutenue le 12 novembre 2016
Francesca Aceto

Résumés

Cette thèse propose un parcours de lecture et une nouvelle interprétation de la culture éthique du jeu comme forme et norme du vivre social entre XVe et XVIe siècles, à partir d'une étude de cas : la figure du mathématicien franciscain Luca Pacioli (1445-1517) et, plus spécialement, son dernier traité, le De Viribus Quantitatis (1496-1508), un riche recueil de jeux et d'énigmes destinés à aiguiser l'esprit des jeunes gens. Cette étude s'interroge sur la portée historique de ce traité en relation avec son contexte spécifique d'élaboration, en avançant une nouvelle proposition de lecture. Dans cette perspective, cette thèse s'articule autour de deux questions principales : l'analyse d'un tableau en tant que source - le célèbre double portrait de Luca Pacioli accompagné d'un jeune homme - et l'étude d'une forme textuelle particulière, une imposante liste de noms d'hommes illustres assistant au sermo sur la géométrie euclidienne prononcé par Pacioli pour la Scuola di Rialto. Le premier point attire l'attention sur la cour des Montefeltro à Urbino vers 1495, le deuxième sur Venise en 1508, quand le frère tient sa fameuse leçon à l'intérieur de l'église San Bartolomeo à Rialto. La réflexion autour de ces deux typologies de sources, et des questionnements qui en découlent, délimite un arc chronologique précis qui correspond aux années consacrées par Luca Pacioli à la composition de son traité de jeux et d'énigmes : le DVQ. Ce traité singulier est étudié ici comme case study utile à définir les méthodologies et les modalités d'une enquête plus vaste comprenant différents domaines disciplinaires, à savoir l'histoire des représentations, l'histoire des textes, l'histoire des théories et des pratiques pédagogiques, l'histoire des sciences et des techniques et enfin l'histoire de la « ludicità »

Haut de page

Texte intégral

1Thèse soutenue le 12 novembre 2016, dirigée en co-direction par Henri Berestycki (directeur d'études EHESS Centre d'analyse et de mathématiques sociales CAMS) et Jean-Claude Schmitt (directeur d'études EHESS GAHOM).Le jury était présidé par Patrick Boucheron (Collège de France) et était composé d'Étienne Anheim (directeur d'études EHESS) et de Thomas Golsenne (École des Beaux-Arts de Nice).
Mention très honorable avec les félicitations du jury à l'unanimité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Francesca Aceto, « Jouer en temps de guerre. Le cas du De Viribus Quantitatis du mathématicien Luca Pacioli (1445-1517) », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2016, mis en ligne le 31 décembre 2016, consulté le 24 septembre 2017. URL : http://acrh.revues.org/7575

Haut de page

Auteur

Francesca Aceto

E-mail: Francesca [point] aceto [arobase] ehess [point] fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org