Navigation – Plan du site

Action de rue et expérience politique à Moscou. Une enquête filmique

Thèse soutenue le 23 mai 2016
Perrine Poupin

Résumés

Que se passe-t-il lorsque des gens se rassemblent pour une manifestation à Moscou ? Pourquoi les manifestants et les organisateurs agissent en situation comme ils le font ? Pour répondre à ces questions, la thèse analyse les campagnes publiques organisées par trois coalitions protestataires (ou alliances interorganisationnelles) à Moscou de la fin des années 2000. Ces expériences publiques ont vu le jour tour à tour à la suite du passage à tabac de jeunes personnes par des policiers en avril 2008, du double assassinat politique de l’avocat Stanislav Markelov et de la journaliste Anastasia Babourova en janvier 2009 et d’arrestations en août 2010 dans le cadre d’une lutte contre un chantier autoroutier traversant la forêt de Khimki, au nord de Moscou. L’étude de cas s’appuie sur une observation ethnographique en grande partie outillée avec une caméra vidéo. La recherche s’est en premier lieu attachée à analyser les expériences publiques de la manifestation à Moscou. L’attention au caractère dynamique, situé et négocié des actions a permis d’examiner les effets des dispositifs policiers, urbains et également militants sur l’action manifestante. La compréhension du répertoire d’action et de la qualité des expériences revendicatives s’est construite en cours d’action dans les manifestations et également dans le travail d’organisation au sein des coalitions. Conçues par leurs organisateurs comme ouvertes, plurielles et citoyennes, les coalitions constituent une épreuve d’altérité pour des groupes militants plutôt fermés : elles sont des lieux intéressants pour expérimenter la démocratie et, pour le chercheur, s’interroger sur ses conditions pratiques. En vue d’explorer le sens des expériences revendicatives sous toutes ses coutures, l’enquête a également inclus une ethnographie en ligne des récits et des images diffusés sur Internet par les militants. Elle a pu repérer des modalités pratiques qui favorisent la formation d’espaces publics localisés et de communautés politiques et des obstacles à celle-ci, dans un pays où le militantisme est une activité à haut risque

Haut de page

Texte intégral

1Thèse soutenue le 23 mai 2016, en partenariat avec le Centre d'étude des mouvements sociaux (Paris) (laboratoire) et le Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen (Paris) (laboratoire), sous la co-direction d'Yves Cohen (EHESS) et Daniel Cefai (EHESS), devant un jury composé de Alexandra Bidet (CNRS), Alain Blum, (INED-EHESS), Gilles Favarel-Garrigues (CNRS), Joyce Sebag (Université d’Évry-Val-d’Essonne); mention très honorable avec les félicitations du jury à l'unanimité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Perrine Poupin, « Action de rue et expérience politique à Moscou. Une enquête filmique », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2016, mis en ligne le 31 décembre 2016, consulté le 25 juillet 2017. URL : http://acrh.revues.org/7742

Haut de page

Auteur

Perrine Poupin

E-Mail :perrine123456 [arobase] yahoo [point] fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org